Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plus de 14.000 postes d’emploi créés en 2020

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plus de 14.000 postes d’emploi créés en 2020

Le marché du travail au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a connu, en 2020, la création de 14.339 postes d’emploi, a indiqué la Direction régionale du Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Dans une note d’information sur la situation du marché du travail au niveau de la région durant l’année 2020, la direction régionale du HCP a précisé que ces emplois résultent de la création de 14.859 postes en milieu urbain, et la perte de 520 emplois en milieu rural.
La population active occupée âgée de 15 ans et plus est passée de 1.165.449 personnes en 2019 à 1.179.788 personnes en 2020, a ajouté la même source, notant que le taux d’emploi au niveau de la région a atteint 41,7% en 2020, dont 38,3% en milieu urbain et 47,7% en milieu rural.
Le secteur des services est le premier pourvoyeur d’emploi au niveau de la région, accaparant 460.117 personnes de la population active, suivi des secteurs de l’agriculture, forêt et pêche (415.285 personnes), l’industrie (180.508 personnes) et le bâtiment et travaux publics (123.878 personnes).
Selon les données de l’enquête nationale sur l’emploi, 55,8% de la population active occupée de la région sont des salariés, tandis que le taux d’emploi non rémunéré a atteint 17,2% de l’emploi total au niveau de la région.

Par ailleurs, l’année 2020, marquée par la propagation de la pandémie du Coronavirus, a enregistré une baisse de 21,4% des heures travaillées, passant de 51 millions heures en 2019 à 42 millions heures en 2020, une régression qui correspond à 187.500 emplois à temps plein. Les heures hebdomadaires travaillées sont ainsi passées de 44 à 35 heures.

Le taux de chômage au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima s’est, quant à lui, établi à 10,4%, soit moins que le taux de chômage national de 11,9%. Ce taux a atteint, au niveau de la région, 14,1% en milieu urbain et 4,7% en milieu rural.
Les données révèlent également que le taux de chômage enregistré auprès des femmes dépasse celui des hommes, avec 16,1% pour la population féminine contre 8,9% pour la population masculine, tandis qu’il s’est établi à 17,1% auprès des diplômés contre 4,8% pour les non diplômés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *