Télétravail : Un moyen de bloquer la propagation du Covid-19 !

Télétravail : Un moyen de bloquer la propagation du Covid-19 !

Face à la pandémie, le télétravail représente-t-il la solution miracle pour bloquer le virus et ralentir sa propagation le temps d’y voir plus clair et de soigner les personnes atteintes ?

Les médecins sont unanimes à le dire. Ils ont été écoutés. «Le recul de la propagation passera par le confinement et les chefs d’entreprises devraient tous aménager le temps du travail de leurs salariés et mettre en place le télétravail si l’activité s’y prête et les moyens suivent», déclarent les spécialistes de la question.

Au Maroc, les procédures ont déjà été mises en place pour continuer à assurer l’essentiel des activités mais surtout dans les grands groupes outillés et qui avaient déjà intégré une logique de transformation digitale depuis le démarrage du processus.

Le 17 mars 2020, la cellule de communication de la CGEM annonçait le passage au mode télétravail pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Et c’est grâce justement aux moyens technologiques qu’elle a pu le faire…

La sensibilisation a été faite par mail par le président à tous les membres.

Le Maroc tire des enseignements de ce qui s’est passé ailleurs où les mesures de confinement n’ont pas été décrétées rapidement.

Le magazine en ligne www.trends.be fait du sujet la Une de son format. Selon le journaliste Gilles Quoistiaux, dans son article du 12 mars, «le télétravail est l’une des solutions les plus évidentes pour limiter les interactions physiques. Pour endiguer la progression de l’épidémie, le travail à distance bénéficie d’un net regain d’intérêt au sein des entreprises».

Cela dit le télétravail pour qu’il soit efficace doit reposer sur des outils qui favorisent l’échange et le partage des informations en temps réel.

En Belgique nombreuses sont les entreprises qui ont utilisé des plateformes collaboratives comme Slack, Google Drive, Microsoft Teams ou Zoom. Ces dernières offrant des outils puissants pour travailler en ligne et en équipes. Comme l’explique l’auteur de l’article «un espace comme Slack représente un véritable bureau virtuel offrant des services de messagerie, la possibilité d’échanger des documents ou de travailler sur des projets communs à distance».

Au Maroc les filiales des multinationales ont été très agiles pour instaurer le télétravail. «Nous avons basculé en 48 h au télétravail car les procédures existent déjà s’agissant d’une filiale d’une multinationale qui a déjà instauré le télétravail dans d’autres pays comme en Europe et au Moyen-Orient», déclare à juste titre, Zakia Hajjaji, DRH & communication chez Orange Maroc. Chez l’opérateur cité, toutes les fonctions qui ne nécessitent pas de présence humaine sont passées en télétravail. L’ingénierie télécoms contrairement à l’exploitation s’effectue sous forme de consultation d’experts d’une manière générale. La présence sur le terrain de techniciens demeure mais répond à leur protection à travers l’équipement adéquat (gants, masque, chausse-pieds jetables, gel hydro-alcoolique).

«Tous les outils de connexion ont été mis en place. La méthodologie a été également dispensée auprès des équipes pour les sensibiliser car le télétravail est une responsabilité du salarié et du manager». La responsable du capital humain chez Orange fait bien de le préciser étant donné la nouveauté de cette forme de travail au Maroc.

Car ce mode de travail est régi par la loi et répond à des normes…

«Il faut que les personnes mises en télétravail restent à leur domicile les heures de travail qui sont clairement stipulées dans le règlement intérieur de la société. L’adresse du lieu où se trouve le salarié doit être celle qui est renseignée chez l’employeur. En cas d’accident de travail et de la nécessité de prise en charge cette disposition est obligatoire», explique l’experte RH.

Bref, les entreprises qui avaient déjà entrepris le virage de leur transformation digitale sont les plus préparées à basculer dans le télétravail. Un mode de fonctionnement, dans certains pays, instauré toute l’année avant même la pandémie… «Depuis deux ans, nous œuvrons pour mettre les processus nécessaires, dans le cadre de la transformation digitale et 90% de nos salariés sont équipés aujourd’hui de PC portable, de smartphone, de connexion 4G à la maison et de ligne voix illimitée», affirme justement Zakia Hajjaji.

Mais le télétravail ici ou ailleurs est synonyme chez certains patrons de contre-productivité. Et certains ne peuvent tout simplement pas l’appliquer dans certaines activités telles que le commerce et l’industrie.

D’un autre côté, son efficacité dépend du degré de transparence sur les dossiers. Actuellement, l’urgence dicte les façons de faire ! Il en va de la protection des citoyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *