970x250

Transformation des entreprises: Le cloud, cet incontournable …

Transformation des entreprises: Le cloud, cet incontournable …

La chronique de Didier Girard du journal du net interpelle à plus d’un titre.

Intitulée «Transition numérique : la stratégie cloud s’intensifie», elle est là pour démontrer qu’ «il reste encore beaucoup à faire en la matière dans les entreprises ». La donne est valable pour le Maroc aussi … « La mise en oeuvre de nouvelles organisations du système d’information, la gestion des projets et même l’aspect financier de l’exploitation du cloud nécessitent encore un certain nombre d’adaptations et de choix stratégiques pour les entreprises. Dans ce cadre, les années à venir vont voir se dessiner deux grandes tendances : le passage au «cloud only» et la verticalisation des offres ». Le chroniqueur plante le décor et met en exergue les enjeux.

Selon lui, « l’approche «cloud only» (ou «cloud au centre») peut être considérée comme une finalité logique, après les étapes «cloud enabled» (migration, transformation de l’existant) et «cloud first» (nouveaux projets cloud par défaut) ». La cybersécurité, fiabilité des services, intégration, migration des données, manque d’expertise, disponibilité de la bande passante sont autant d’enjeux qui font qu’il y a encore matière à faire dans le domaine du cloud. Didier Gérard valorise l’option d’adopter une solution verticale du cloud Selon lui, « pour les acheteurs de cloud, l’élément différenciateur ne sera plus l’hyperscaler qui offre le plus de services, mais celui qui assure la conformité tout en permettant aux développeurs d’applications d’effectuer leur travail plus rapidement et plus efficacement dans leur secteur spécifique ».

(L’hyperscaler est la capacité d’une architecture technique à s’adapter rapidement à des demandes importantes de ressources). Le chroniqueur note au passage la préférence de certains pour les clouds hybrides Il rappellera également la nécessité de privilégier le cloud de confiance en cas de données sensibles. « Afin de garantir la sécurité des données et des instances sensibles, il est désormais possible de recourir à un cloud de confiance. Cette notion est régie par un label de l’Anssi, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information. Ce label repose sur des exigences de sécurité établies par l’Anssi, le visa SecNumCloud, complétées par un volet juridique qui garantit une indépendance totale vis-à-vis des lois extraterritoriales, comme le Patriot Act américain et le Cloud Act ».

On l’aura compris, la sécurisation de l’environnement est vitale pour l’entreprise. « Le déploiement des stratégies «cloud first» ou “cloud only” nécessite une très grosse réactivité des équipes infrastructures. Sur demande, et quasiment en temps réel, elles doivent être capables de proposer des espaces sécurisés où les équipes peuvent développer, tester et déployer leurs applications », poursuit le chroniqueur du JNT. Son éclairage permet de rappeler les principales conditions pour réussir une transformation d’entreprises. Edifiant à plus d’un titre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.