Un modèle nouvelle génération mis en place : L’Anapec réorganise ses agences

Un modèle nouvelle génération mis en place : L’Anapec réorganise ses agences

A travers ce projet, l’Anapec vise à mettre en place un nouveau modèle de réseau d’agences locales, en mesure d’assurer son rôle d’information, d’accompagnement des différentes cibles.

Les agences locales de l’Anapec se réinventent. Un nouveau modèle nouvelle génération d’agences locales verra le jour. C’est ce qu’indique un appel à consultation lancé par l’Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger asbl (APEFE). Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans le cadre du programme Appui aux jeunes initiatives (AJI), mis en place par Enabel, financé par la Coopération belge au développement et mis en œuvre par l’APEFE et qui vise la promotion de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes de 18 à 35 ans dans quatre régions cibles, à savoir l’Oriental, Fès-Meknès, Drâa-Tafilalet et Beni Mellal-Khénifra.

«A travers ce projet, l’Anapec vise à mettre en place un nouveau modèle de réseau d’agences locales, en mesure d’assurer son rôle d’information, d’accompagnement des différentes cibles et de force de proposition en s’appuyant sur le partenariat et les nouvelles technologies», indique l’APEFE dans un document. Selon la même source, les agences locales ont toujours été considérées comme la force de frappe de l’Anapec et son outil pour la consolidation de sa position sur le marché de l’emploi en tant qu’opérateur reconnu sur les plans national et international. Ainsi, les missions de l’Anapec ne peuvent être atteintes sans des agences dotées d’offre de services appropriés, des ressources humaines qualifiées et professionnelles et une parfaite inscription dans les orientations du territoire, dans les directives nationales en matière d’inclusion des populations en difficultés d’insertion et un accompagnement du développement des secteurs économiques.

«Les agences doivent être revisitées, l’ensemble des évolutions qu’a connues l’Anapec nécessite de revisiter le mode d’organisation de ces agences mais également le rôle, les missions et les outils de pilotage et de suivi du manager local pour permettre aux agences de s’adapter aux changements opérés dans le paysage international, national et local», explique-t-on. A cet effet, le nouveau modèle des agences sera axé sur la territorialisation des mesures et des actions publiques et notamment les mesures pour l’emploi et l’entrepreneuriat. De plus, il sera basé sur la digitalisation, le développement des services à distance et la refonte en cours du système d’information de l’Anapec. De même, il prendra en considération l’ancrage territorial de l’agence locale, l’émergence des initiatives territoriales innovantes de collaboration et de synergie multi acteurs, la mise en place d’un dispositif de promotion de l’emploi dans le monde rural, l’accessibilité et l’ouverture sur son bassin socio-économique, les ressources humaines et leurs profils et enfin l’ouverture de l’offre de services de l’Anapec aux non diplômés et aux migrants. Pour s’assurer de la pertinence du modèle développé, huit des agences pilotes seront identifiées et réparties comme suit : 2 agences de la région Fès-Meknès, 2 agences de Drâa-Tafilalet, 2 agences de l’Oriental et 2 agences de Béni Mellal-Khénifra.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *