970x250

Une compétition de mode portée par la marque Balmain

Une compétition de mode portée par la marque Balmain

L’Academy de Mode Casablanca a sollicité la Maison de haute couture française Balmain pour soutenir ses élèves dans leurs projets de fin d’études. Chose faite et les primés sont connus aujourd’hui. Les détails d’un programme stylé !

La création artistique a vu grand dans les antres de l’Academy de Mode Casablanca quand elle a décidé de faire appel à la célèbre maison Balmain. L’ équipe dédiée a accompagné pédagogiquement les élèves à décliner commercialement une jupe issue du défilé Automne-Hiver 2022/2023 afin de la produire en série et de réduire ses coûts de production, tout en préservant les codes intrinsèques à la marque. Pour y parvenir, l’Academy a fait appel à la société Evlox, une entreprise de production de tissu Denim haut de gamme Made in Morocco et à la société Crossing, une «Original Design Manufacturer» spécialisée dans le Denim et le sportswear pour aider et assister les apprenants dans l’industrialisation du modèle. «Concrètement, les travaux effectués en binômes, au sein de l’Academy et de la société Crossing, ont permis de proposer de nouveaux croquis, de profiter des techniques d’ennoblissement développés par la société Crossing, de réaliser les patronages et les gradations tout en gardant l’ADN de la pièce», expliquent les responsables de l’établissement.

Et c’est ainsi qu’après évaluation des 7 prototypes, la Maison de couture Balmain a décerné trois prix aux meilleures réalisations. Soulignant l’importance de l’impact social d’une telle initiative, Younes Sekkouri, ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, s’est engagé presque naturellement face à l’audience et des étudiants pleins d’espoir de créer un incubateur pour accompagner les jeunes talents dans leur élan. L’événement a également été marqué par la présence des représentants, de l’AMITH, à savoir Anass El Ansari, président de l’AMITH et Omar Sajid, vice-président de l’association. Du côté de la Maison de haute couture c’est Josiane Fofana qui l’a représentée. De leur côté, les sociétés Crossing et Evlox ont doté les prix d’une récompense financière.

Et c’est ainsi que le 1er prix est revenu à Aziza Abouhafssa (2ème année licence professionnelle design & stylisme de mode) et Hasnaa Sanmi (2ème année DTS modélisme créatif industriel). Ricardo Sumbo (2ème année licence professionnelle design & stylisme de mode) et Bouchra Halgach (2ème année DTS modélisme créatif industriel) ont décroché le 2ème prix. Le Prix «coup de cœur» a été remporté par le binôme Ricardo Sumbo (2ème année licence professionnelle design & stylisme de mode) et Rahma Rabhi (2ème année DTS modélisme créatif industriel).

La compétition a ouvert des voies. Des voies inspirantes faisant référence aux grands de la mode. Les enjeux sont énormes.
Le ministre chargé de l’inclusion financière entre autres fera bien de le préciser en ces termes : «Le capital humain constitue une priorité qui conditionne amplement la réussite de tous les chantiers structurants de notre pays. La formation professionnelle représente un dispositif important pour le développement des compétences répondant aux attentes des entreprises dans un cadre de partenariat public-privé comme c’est le cas de l’école Academy de Mode de Casablanca».

«La formation professionnelle représente un dispositif important pour le développement des compétences répondant aux attentes des entreprises dans un cadre de partenariat public privé comme c’est le cas de l’école Academy de Mode de Casablanca».

Pour rappel, l’établissement est une école professionnelle de mode, créée suite à la mise en place du Pacte national pour l’émergence industrielle.

L’Academy de Mode Casablanca est le fruit d’un partenariat public-privé entre le ministère de l’Industrie et du commerce, le ministère de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, et le ministère de l’économie et des finances et l’AMITH (Association marocaine des industries du textile et de l’habillement). La mission première de l’école est d’accompagner le secteur de l’habillement dans sa mutation de sous-traitant à cotraitant et produit fini. L’école forme les étudiants à des DTS en design & stylisme de mode et en modélisme créatif industriel. Les talents pourront être mieux valorisés dans ce cadre tripartite. A suivre…

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *