10 ans de prison pour un pédophile sexagénaire

10 ans de prison pour un pédophile sexagénaire

Nous sommes le lundi 2 juin 2014. La salle d’audience de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Kénitra  est bondée. Le public ne veut pas rater une miette  de ce procès qui reste exceptionnel pour deux raisons.

La première porte sur le fait que le mis en cause est un sexagénaire, père de famille, qui n’a jamais été dénoncé par ses victimes. La seconde concerne l’âge de certaines victimes de ce pédophile. C’est le cas de cette femme qui a été interrogée par le juge d’instruction.

Quinquagénaire, elle lui a avoué être victime de ce père de famille qui a abusé d’elle quand elle n’avait que sept ans. Elle se souvient de ce calvaire qu’elle avait vécu comme s’il venait de se dérouler devant ses yeux, encore et encore. Une autre victime, artisane de son état, âgée actuellement de quarante-deux ans, a été abusée par ce sexagénaire quand elle avait huit ans. Elle n’a révélé cette réalité qu’à sa mère qui a préféré garder le silence.

D’abord, les enquêteurs de la police judiciaire sont arrivés à ces deux victimes après avoir approfondi l’enquête policière suite à des instructions données par le juge d’instruction près la Cour d’appel de Kénitra. Lors de son premier interrogatoire, le sexagénaire a été relâché, faute de preuves et parce qu’il a tout nié en bloc en expliquant qu’il était victime d’un coup monté. Par qui ? Il n’avait pas de réponse.

En fait, l’affaire s’est déclenchée quand un enfant de huit ans est venu chez ses parents leur expliquant qu’il avait été abusé par le vieux bonhomme. Hors de lui,  le père de l’enfant l’a conduit chez un médecin qui l’a examiné et a attesté qu’il avait  été abusé sexuellement. Une plainte a été déposée et le mis en cause a été arrêté. Malheureusement, il a été relâché pour manque de preuves tangibles.

Cependant, le juge d’instruction n’a pas classé l’affaire et a donné ses instructions pour approfondir l’enquête. Une enquête qui a révélé que le pédophile avait abusé sexuellement d’au moins une dizaine d’enfants. Confronté aux nouvelles victimes abusées, il y a plus d’une dizaine d’années, le pédophile n’a pas pu nier. Il a fini par avouer. Il a même avoué que le nombre de ses victimes dépasse la vingtaine. Jugé, le verdict est sans appel:  10 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *