Faits-Divers

10 ans de réclusion pour avoir tué le harceleur de sa sœur

Ce jeune homme, la vingtaine, poursuivi en état d’arrestation, pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, se comporte devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca comme s’il avait accompli un devoir.

«Il a dépassé les limites, M. le président, je n’arrivais plus à supporter ses comportements envers ma sœur», déclare ce jeune homme, âgé de vingt-quatre ans, comme s’il voulait épater ses voisins et ses amis du quartier qui ont rempli la salle d’audience pour le soutenir. Il précise devant la Cour qu’il avait le droit de défendre sa sœur qui se retrouvait, à chaque fois, en face de la victime.

Âgée de vingt-et-un ans, sa sœur employée dans une entreprise empruntait chaque matin et soir le chemin qui la mène à son emploi. Et chaque jour, ce jeune homme, âgé de vingt-six ans, trafiquant de drogue qui a déjà purgé une peine d’emprisonnement d’un an ferme, lui coupait le chemin. Il la harcelait chaque fois qu’il passait par le quartier à destination de la station des grands taxis prétextant qu’il était tombé amoureux d’elle.

«Je l’ai sollicité à maintes reprises de laisser ma sœur tranquille», précise-t-il.

Certes, sa sœur qui a été convoquée par la Cour pour présenter son témoignage confirme qu’elle n’a rien dit à son frère, ni même à ses parents. Mais, au fil du temps, elle ne supportait plus les avances de la victime, ni ses harcèlements, ni ses comportements qui sont devenus de plus en plus agressifs. Cette jeune fille a précisé qu’elle s’apprêtait à convoler en justes noces avec un jeune homme avec lequel elle entretient une relation amoureuse depuis qu’ils étaient sur les bancs du lycée.
«Oui, on va se marier, mais sans célébrer la nuit de noces en l’absence de mon frère qui était toujours mon soutien dans cette vie», déclare-t-elle tout en fondant en larmes.

Son frère, le mis en cause, a également commencé à sangloter tout en se jetant dans les bras de sa sœur qui lui demande de lui pardonner parce qu’elle a été, même indirectement, la cause des malheurs de son frère. Une scène qui a hautement ému l’assistance.

En effet, selon les déclarations du mis en cause devant la Cour, il s’est rendu, la dernière fois, chez le jeune homme qui harcelait sa sœur pour lui reprocher de n’avoir pris en considération ni le voisinage ni le fait qu’il s’agit d’une famille sans problèmes jouissant d’une bonne réputation. Seulement, la victime a mal pris la chose et a essayé de le maltraiter. Furieux, le mis en cause a perdu tout contrôle de ses nerfs. Il saisit une pierre et lui assène des coups à la tête, la victime perd connaissance. Evacué vers le service des urgences de l’hôpital Ibn Rochd, il rend l’âme.

Verdict : Jugé coupable pour les accusations qui lui ont été attribuées tout en le faisant bénéficier des circonstances atténuantes, le mis en cause a été condamné à dix ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Faits-Divers

Meurtre sur fond d’homosexualité

Les services de la sûreté à Marrakech sont arrivés, lundi 19 février,...

Faits-Divers

Marié, il détourne une fille mineure

Bien qu’il soit marié, un jeune homme, âgé de vingt-six ans, a...

Faits-Divers

Il abusait sexuellement d’une «bonne» mineure

Encore adolescente, elle se voit embauchée comme «bonne» chez un couple à...

Faits-Divers

Un drogué met fin aux jours de son père nonagénaire

A Fès, un quadragénaire a tué son père, jeudi 15 février, au...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux