Faits-Divers

12 suspects dont 3 médecins condamnés à la prison pour falsification de certificats médicaux

© D.R

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Salé a tranché, lundi dernier, l’affaire relative à la simulation des accidents de circulation et au trafic de faux certificats médicaux afin d’induire en erreur les sociétés d’assurance en condamnant les douze suspects dont trois médecins à des peines allant de six mois de prison avec sursis à deux ans et demi de prison ferme.
A ce propos, le tribunal a condamné le suspect principal qui jouait le rôle d’intermédiaire à une peine de trente mois de prison ferme. Le deuxième suspect, un membre de la Chambre des métiers et de l’artisanat, a écopé de deux ans de prison ferme. Quant aux trois médecins, ils ont été condamnés respectivement à un an et demi et un an et dix mois de prison ferme. Les cinq suspects qui étaient poursuivis en état de liberté provisoire ont écopé de six mois de prison avec sursis.

L’affaire a éclaté en fin du mois de mai dernier à la suite d’une plainte portée par une femme devant le parquet général à Salé contre un médecin exerçant dans un hôpital public l’accusant de lui avoir demandé un pot-de-vin de 500 dirhams afin de lui délivrer un certificat médical. Dès lors une enquête a été diligentée pour que ce réseau de simulation des accidents de circulation et de trafic des certificats médicaux soit démantelé.

Articles similaires

Faits-Divers

Deux ans de prison ferme pour un escroc

Pour escroquerie, un jeune homme, âgé de trente-huit ans, repris de justice,...

Faits-Divers

Le président d’une coopérative écope de 3 ans de prison ferme

Jugé coupable pour détournement et dilapidation de deniers publics, le président d’une...

Faits-Divers

Une jeune femme victime de viol collectif

Ils sont trois jeunes hommes, des vingtenaires, qui ont constitué une bande...

Faits-Divers

20 ans de réclusion criminelle pour un enseignant qui a abusé de son élève

La chambre criminelle près la Cour d’appel d’Al Hoceïma a tranché, lundi...