Faits-Divers

2 ans de prison ferme pour avoir détourné une adolescente

© D.R

Le mis en cause a précisé que c’est son ami qui l’a violée la nuit qu’ils avaient passée chez lui.

Fugue : Agée de 16 ans, elle entretenait une relation amoureuse avec un vingtenaire depuis qu’elle était à son treizième printemps. Une relation qui l’a laissée abandonner ses études et sa famille.

Cette adolescente, âgée de seize ans, sort de chez elle, à El Oualidia, dans la province de Sidi Bennour, vers 15 h, pour se rendre au collège où elle poursuit ses études. Mais après le premier cours, elle ne se rend pas au deuxième. Elle quitte le collège pour téléphoner à son amant, un jeune homme de vingt-trois ans et avec lequel elle entretient une relation amoureuse depuis trois ans, autrement dit depuis qu’elle avait treize ans ! Elle le sollicite de se rencontrer plus tard à la plage d’El Oualidia.

Et la rencontre a lieu entre les deux amoureux qui se baladent à la plage, ils ne se rendent pas compte du temps qui passe. «Je ne peux pas rentrer chez moi à cette heure tardive», confie-t-elle au jeune homme qu’elle aime follement. Elle lui demande si elle peut rester en sa compagnie. Il n’y voit pas d’inconvénient. Et pour que personne ne les dérange, elle éteint son téléphone portable. Entre-temps sa mère n’arrêtait pas de l’appeler au téléphone. Evidemment aucune réponse. Avec d’autres amis ils se baladent tout en buvant quelques bières. Vers minuit, son amant la conduit vers une chambre qui appartient à l’un de ses amis. Ils passent la nuit ensemble. Le lendemain matin, à peine allume-t-elle son téléphone qu’elle reçoit un appel de sa mère.

Cette fois-ci, elle lui répond qu’elle est à Casablanca et qu’elle ne veut plus retourner à la maison. Elle passe une deuxième nuit avec son amant. Mais lors de la troisième, elle le quitte sans savoir trop où aller. En arrivant près du pachalik d’El Oualidia, des éléments des Forces auxiliaires lui demandent des explications sur sa destination, elle ne pipe mot. Les Mokhaznis la gardent avant de lui demander des informations sur sa famille. Ils alertent par la suite les éléments de la gendarmerie royale qui se sont chargés de l’affaire.Une plainte faisant état de sa disparition a déjà été déposée par sa mère.
Devant les gendarmes, elle raconte tout, depuis le début de sa relation avec ce jeune homme qui remonte à trois ans jusqu’au jour où elle a quitté le domicile parental.

Le jeune homme a été identifié et arrêté. Soumis aux interrogatoires, il a reconnu qu’ils entretenaient une relation amoureuse et qu’elle était en sa compagnie lorsqu’elle a fugué, mais qu’il ne l’a jamais touchée. Il a précisé que c’est son ami qui l’a violée la nuit qu’ils avaient passée chez lui.
Traduit devant la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida, il a continué à nier avoir abusé sexuellement de l’adolescente mais la Cour l’a jugé coupable et l’a condamné à deux ans de prison ferme.

Articles similaires

Faits-Divers

En tentant de se défendre, il tue son antagoniste

Légitime défense ? Âgé de trente-et-un ans, ce jeune homme qui comparaît...

Faits-Divers

Deux et trois ans de prison ferme pour cinq pédophiles qui ont abusé d’un adolescent

Jugement clément ? Deux et trois ans de prison ferme. Tel a...

Faits-Divers

5 ans de réclusion criminelle pour un violeur

Le viol est un acte criminel que la victime n’oublie jamais. Cette...

Faits-Divers

Douane : Mise en échec d’une tentative de trafic de 116.605 comprimés psychotropes à Nador

Les éléments de la sûreté nationale et des douanes au centre de...