Faits-Divers

5 ans de prison ferme pour un père qui a tué son fils

© D.R

Ce père de famille, quinquagénaire, a poignardé mortellement son fils qui le menaçait de le tuer s’il ne lui donnait pas l’argent nécessaire pour se procurer du haschich.

Il redoutait le moment où il devait se retrouver face à face avec son fils qui le menaçait souvent de meurtre.
«Il me disait toujours qu’il allait me tuer parce que je ne mérite pas d’être son père», affirme ce quinquagénaire, employé de son état, devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.
Fondant en larmes, il a ajouté, devant la Cour, qu’il a deux autres fils ayant des comportements qui prouvent, selon lui, qu’il les a bien éduqués. Il ne sait pas pourquoi le défunt ne leur ressemblait pas.
En effet, ce père de famille, un homme pieux jouissant d’une bonne réputation, n’a jamais imaginé être mêlé à une affaire de meurtre et de surcroît de son propre fils, précise-t-il à la Cour.
«Il n’était pas agressif. Mais, je ne sais pas ce qui lui est arrivé il y a une année et demie», a ajouté ce père de famille qui avait du mal à retenir ses larmes lors de son interrogatoire.
Son fils, âgé de vingt-huit ans, sans profession, a commencé à s’adonner à la drogue. Devenu addict, il avait constamment besoin d’argent pour en acheter. Pour ce faire, il se rabattait sur son père. Prenant son mal en patience, le pauvre père acquiesçait à sa demande mais d’autres fois il le repoussait.
«Il a même recouru au vol de l’argent de sa mère pour acheter du haschich», précise-t-il. Une déclaration confirmée par son épouse à la Cour qui a attesté que son fils était un drogué qui a tenté de violenter son père.
«Lorsque j’ai refusé de lui donner de l’argent, il m’a menacé de me tuer… Mais, je n’ai jamais pensé à en faire de même. Je voulais juste me défendre», explique ce père.
Selon le procès-verbal, le défunt est rentré à la cuisine, a pris un couteau et s’est planté devant son père lui demandant une somme d’argent. Celui-ci a commencé à crier et à demander de l’aide. Aussitôt, le fils a jeté le couteau par terre et pris la fuite. Mais moins d’une trentaine de minutes plus tard, il a rebroussé chemin et réitéré ses menaces à l’égard de son père. Ce dernier qui gardait le couteau que son fils a jeté avant de sortir n’a pas hésité cette fois-ci à lui donner un coup à la poitrine. Poussant un cri strident, il s’est effondré puis a rendu l’âme au service des urgences de l’hôpital Ibn Rochd. Arrêté, le père a été poursuivi en état d’arrestation pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Après les délibérations, la Cour l’a jugé coupable tout en considérant qu’il était en état de légitime défense. Il a ainsi bénéficié des circonstances atténuantes et a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle.

 

Articles similaires

Faits-Divers

Deux ans de prison ferme pour un escroc

Pour escroquerie, un jeune homme, âgé de trente-huit ans, repris de justice,...

Faits-Divers

Le président d’une coopérative écope de 3 ans de prison ferme

Jugé coupable pour détournement et dilapidation de deniers publics, le président d’une...

Faits-Divers

Une jeune femme victime de viol collectif

Ils sont trois jeunes hommes, des vingtenaires, qui ont constitué une bande...

Faits-Divers

20 ans de réclusion criminelle pour un enseignant qui a abusé de son élève

La chambre criminelle près la Cour d’appel d’Al Hoceïma a tranché, lundi...