Benguérir : Détournement et attentat à la pudeur sur une mineure

Benguérir :  Détournement et attentat à la pudeur sur une mineure

Nous sommes à Benguérir. Une voiture qui semble avoir violé, ce soir du mois de juin, l’état d’urgence sanitaire vient d’être arrêtée par les éléments de la police.

Le jeune homme qui est derrière le volant leur explique qu’il vit en France et veut faire un simple tour dans la ville afin de respirer une bouffée d’air. Il leur décline sa carte d’identité nationale ainsi que les papiers de la voiture. Celle-ci s’avère être louée d’une agence de location de voitures. Seulement, il ne dispose pas d’une attestation de déplacement.

Remarquant une fille se tenant à ses côtés, le policier lui demande à son tour de lui montrer sa CNIE. Elle n’en dispose pas, elle est encore mineure, lui explique-t-elle. Mais qui est-elle alors et quel lien a-t-elle avec ce jeune homme ? Elle garde le silence. Même attitude de l’automobiliste. Suspectant quelque chose, les limiers les conduisent au commissariat de police pour les soumettre aux interrogatoires et c’est là qu’ils crachent le morceau.

En effet, son histoire a commencé il y a trois mois quand elle a quitté son foyer parental situé à Salé. Depuis, elle n’a plus donné signe de vie. Ses parents l’ont cherchée partout, à Salé et à Rabat. Mais en vain. Tous les scénarios étaient envisagés par les parents (kidnapping, accident, voire mort…) sauf celui de la fugue, car ils pensaient qu’il n’y avait pas de raison de le faire. Pas pour elle. Vivre libre était une raison suffisante pour tourner le dos à ses parents et quitter même la ville à destination de Casablanca. C’est là qu’elle a rencontré par un pur hasard un MRE. Disposant d’un appartement, il n’a pas hésité à l’y accueillir chaleureusement et de profiter de son corps. Ils y ont passé deux mois avant de prendre le chemin, au début du mois de ramadan, à destination de chez ses parents, à Benguérir.

Poursuivi pour détournement d’une mineure et attentat à la pudeur, ce ressortissant marocain en France a été maintenu en détention préventive alors que l’adolescente a été remise à sa famille, à Salé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *