Berrechid : Du transport clandestin au kidnapping, viol et meurtre

Berrechid : Du transport clandestin au kidnapping, viol et meurtre

Nous sommes le dimanche 1er août. Au bord de la route donnant sur douar Ouled Allal relevant de la commune rurale Sahel Ouled Hriz, dans la province de Berrechid, un cadavre a été découvert par les habitants.

Ces derniers ont alerté, aussitôt, les éléments de la brigade de la gendarmerie royale de Had Soualem. Se dépêchant sur les lieux, ces derniers ont remarqué que le cadavre appartient à une personne de sexe féminin, quinquagénaire, présentant de graves blessures au niveau du visage et de la tête. Les enquêteurs ont remarqué également que les blessures ne semblent pas être infligées par un objet tranchant. Les hypothèses se multipliaient pour les enquêteurs qui ont commencé les investigations. D’abord, ils sont arrivés à savoir qu’il s’agit d’une mère de famille, veuve de son état, marchande ambulante d’effets vestimentaires, demeurant à Bir Jdid relevant de la province d’El Jadida.

Les investigations ont révélé que cette quinquagénaire est sortie de chez elle très tôt le matin du dimanche pour aller au Souk de Had Soualem. La vérification d’une vidéosurveillance installée à l’entrée d’un commerce de Bir Jdid a montré aux enquêteurs qu’elle est montée à bord d’une voiture, de marque Renault Kangoo. À partir de la vidéo, les limiers ont appris également qu’un jeune homme était en compagnie de la personne qui était derrière le volant et qui semble s’être fait passer pour un chauffeur de voiture de transport clandestin. Entre-temps, les enquêteurs ont été alertés qu’une jeune fille, vingtenaire, venait de porter plainte contre deux jeunes hommes qui étaient à bord d’une Renault Kangoo. Croyant qu’il s’agit d’un transport clandestin, cette jeune fille est montée dans la voiture au niveau du lotissement Al Omrane, à Had Soualem pour se retrouver un quart d’heure plus tard dans un terrain vague entre les griffes de deux violeurs. Aussitôt, les enquêteurs ont continué leurs investigations pour arriver à identifier le chauffeur de la Kangoo.

Il s’agit d’un jeune homme de vingt-sept ans, demeurant à Sidi El Mekki relevant de la province de Berrechid. Est-il l’auteur de ces crimes ? Arrêté, vers 2 h du matin du lundi 2 août, et soumis aux interrogatoires, il a craché le morceau en avouant qu’il est bel et bien l’auteur de ces crimes et ce, avec la complicité de son ami. Il a révélé aux enquêteurs qu’ils n’ont pas tué la femme, marchande d’effets vestimentaires, tout en précisant qu’elle s’est jetée, de son plein gré lorsqu’il a pris une autre direction que celle qui les emmène à Had Soualem. Considéré en état de fuite, son complice est activement recherché par les gendarmes afin d’être mis hors d’état de nuire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *