Bouznika : Fin de parcours pour une bande criminelle qui ciblait les autostoppeurs

Bouznika : Fin de parcours pour une bande criminelle qui ciblait les autostoppeurs

A défaut d’un moyen de transport en commun lui permettant de se rendre un peut tôt chez lui, ce jeune homme se tient sur le bord de la route, au niveau de Benslimane, espérant que quelqu’un veuille bien l’emmener gratuitement chez lui à Bouznika.

Quelques minutes plus tard, une voiture ne tarde pas à s’arrêter. C’est de bon augure, s’est-il dit. Mais avant de monter, le chauffeur lui demande de lui verser une somme de vingt dirhams. N’ayant pas d’autre choix puisqu’il était très en retard, le jeune homme accepte. L’existence de deux autres voyageurs, outre le chauffeur, à bord de la voiture, l’encourage à monter en arrière, juste à côté d’une jeune fille. Alors qu’à droite du chauffeur se tient un jeune homme.

Coutumier de l’autostop, le jeune homme ne monte à bord de la voiture qu’après avoir mémorisé le numéro des plaques minéralogiques. Un réflexe salutaire et les péripéties vont le prouver. A la surprise de l’autostoppeur, la voiture s’arrête à mi-chemin et le chauffeur demande à la jeune fille de prendre sa place derrière le volant. Elle démarre. Alors qu’il cherche encore à comprendre ce changement de conducteur, la voiture s’arrête une nouvelle fois. Avant même qu’il demande ce qui se passe, la femme et les deux autres «clients», sous la menace de couteaux, lui intiment l’ordre de leur remettre son argent, son smartphone et tous les autres objets précieux qu’il porte sur lui. Sans discussion, le jeune homme qui ne sait pas à quel saint se vouer s’exécute.

Ils l’autorisent à descendre. Sans tarder il se rend directement chez la gendarmerie royale. Une plainte est portée. Le numéro d’immatriculation de la voiture est noté et l’enquête démarre. En fait, le numéro d’immatriculation révèle que la voiture appartient à une agence de location de voitures. Cette dernière a mis à la disposition des limiers le numéro de téléphone de la personne qui est venue louer le véhicule. Et grâce au GPS, la voiture a été localisée à Tétouan. Avec la coordination de la police de la ville de la colombe blanche, les trois malfrats dont la jeune fille ont été arrêtés et conduits vers Bouznika. Les investigations ont conclu qu’il s’agit d’une bande très dangereuse, chapeautée par la jeune fille, qui a commis plusieurs opérations de kidnapping ciblant les jeunes qui faisaient de l’autostop. Le trio a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca qui les a maintenus en détention préventive. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *