Bouznika : Une serveuse de café accuse un imam de l’avoir trompée…

Bouznika : Une serveuse de café  accuse un imam de l’avoir trompée…

Hors d’elle, elle s’arrête devant la porte d’un domicile de la petite ville de Bouznika. Sans trop penser, elle frappe violemment à la porte. Aussitôt, elle entend la voix d’un homme qui lui demande de frapper tout doucement. Mais en vain.

C’est un jeune homme qui ouvre. A peine le voit-elle qu’elle se déchaîne. Elle commence à l’insulter à haute voix. Le jeune homme essaye de la calmer. Rien à faire. Elle le traite de traître. Il fait semblant de ne pas se souvenir d’elle. Sa femme qui est venue aux nouvelles ne sait quoi dire. Les voisins interviennent pour la calmer. Mais en vain. Pire encore, elle sort un couteau. Tous les deux sont blessés. Les éléments de la police du 2ème arrondissement de police qui assuraient la permanence, ce samedi du mois de juillet, se dépêchent sur les lieux. Tous les deux sont évacués, d’abord, vers le service des urgences de l’hôpital de Bouznika. Soignés, ils sont conduits au commissariat de police pour être soumis aux interrogatoires. Il s’est avéré que le jeune homme est imam dans une mosquée. Quant à elle, elle est serveuse dans un café de la ville.

Mais quelle est leur histoire ? Selon la version qu’elle a racontée à la police, l’imam était son amant et lui avait promis le mariage. Ils ont partagé le lit ensemble plusieurs fois chez lui. Mais il n’a pas tenu sa promesse de l’épouser et s’est mariée avec une autre, a-t-elle ajouté aux limiers. Quant à lui, il a rejeté tous ses propos en expliquant qu’elle se rendait de temps en temps chez lui pour qu’il lui fasse la Roqia charia (exorcisme). Qui dit vrai et qui ment ? Seule la justice va trancher cette affaire d’échange de coups et blessures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *