970x250

Casablanca : 15 ans de réclusion criminelle pour avoir tué son ami

Casablanca : 15 ans de réclusion criminelle  pour avoir tué son ami

Il y a deux ans que ce jeune homme de vingt-six ans a décidé de ne plus vivre chez ses parents qui demeurent à Casablanca mais il leur rendait visite au moins une fois par semaine.

Pour gagner sa vie, il s’est lancé dans le commerce. Louant un local, il est devenu un marchand d’épices après avoir passé deux ans en tant qu’aide-commerçant. Mais depuis une semaine il n’est pas venu voir ses parents. De plus son téléphone portable ne répond pas. Le père décide alors de se rendre à son local commercial. En y arrivant, il remarque que le rideau est baissé. Dès qu’il commence à frapper, quelques voisins lui expliquent que le commerce est fermé depuis quelques jours. Et alors qu’ils conversent avec le père, une odeur fétide et puante provient de l’intérieur. Aussitôt, ils alertent la police qui se dépêche sur les lieux.

Ils y découvrent le cadavre du jeune homme présentant une grave blessure au niveau de la tête, couvert par des débris. Il est clair qu’il s’agit d’un acte criminel, déduisent les enquêteurs. Les investigations ont permis de savoir que le défunt était en compagnie d’un jeune homme. Celui-ci a été arrêté et soumis aux interrogatoires. En effet, il avoue sans difficulté qu’il est l’auteur du crime. Il a affirmé que le défunt lui a prêté une somme de quatre cents dirhams. Quelques jours plus tard, il lui a remis une somme de deux cents dirhams et lui a demandé de patienter pour recevoir le reste de la somme. Seulement, la victime a remarqué qu’il avait de l’argent dans la poche et lui a demandé de lui restituer tout le montant dû. Une vive dispute s’ensuit. Des coups sont échangés. Pour se défendre, ce jeune homme saisit une barre en fer et lui assène un coup au niveau de la tête.

Ce dernier rend tout de suite l’âme. Le meurtrier traîne le cadavre jusqu’à un coin du local et le couvre de débris, puis il baisse le rideau et rentre chez lui comme si de rien n’était. Arrêté, il a été traduit devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca qui a rendu, dernièrement, son verdict contre ce jeune homme en le condamnant à quinze ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.