Accueil Faits-Divers Casablanca : 5 ans de prison pour avoir détourné une mineure
Faits-Divers

Casablanca : 5 ans de prison pour avoir détourné une mineure

Il n’arrive pas à retenir ses larmes devant le président de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca qui l’interroge sur l’accusation qui lui est attribuée, à savoir détournement de mineure et attentat à la pudeur. Âgé de vingt-quatre ans, il affirme qu’il entretenait une relation amoureuse avec la victime. Il s’agit d’une adolescente de seize ans qui a nié avoir la moindre relation avec lui. «Il m’écrivait toujours sur WhatsApp», a-t-elle précisé devant la Cour. Il lui exprimait son amour. Les enquêteurs de la police ont trouvé des messages sur le téléphone de cette lycéenne que le jeune homme lui envoyait quotidiennement. Ils ont remarqué qu’il lui demandait de se présenter devant la caméra de son smartphone toute nue. Mais, comme elle a affirmé devant les trois magistrats, elle n’a jamais répondu affirmativement à sa demande. Dans les messages, les enquêteurs ont appris qu’il lui exprimait son désir de partager avec elle le même lit. Mais, qui lui a donné son numéro de téléphone ? «C’est elle qui me l’a donné», a-t-il répondu. Mais elle dément catégoriquement. Selon les déclarations de la mère de l’adolescente consignées dans le procès-verbal, la relation entre sa fille et ce jeune homme remonte à quelques mois. Elle a découvert, il y a effectivement trois ou quatre mois, des conversations entre eux sur son téléphone portable. La mère a précisé devant la Cour qu’elle a demandé au jeune homme de mettre fin à sa relation avec sa fille. Mais en vain. Pire encore, elle a appris, la dernière fois, qu’ils ont couché ensemble. C’est la raison, a précisé la mère devant la Cour, pour laquelle elle a conduit sa fille devant le procureur du Roi pour porter plainte contre lui.
«Il m’a emmenée deux fois chez lui pour coucher avec moi», a déclaré l’adolescente devant la Cour.
Quant au jeune homme, il a affirmé qu’effectivement il a partagé avec elle le même lit, mais avec son consentement. Il ignorait que pour une fille, de moins de dix-huit ans, il n’y a pas de consentement ou pas à propos d’une relation sexuelle, mais il y a uniquement détournement d’une mineure et attentat à la pudeur.
Verdict : jugé coupable, le mis en cause a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Chute d’un nourrisson du 3ème étage à Al Hoceima

Un père de famille aurait jeté son nourrisson, de sexe féminin, âgé...

Un médecin et 3 suspects dans une affaire d’avortement illégal mortel

A Inzegane, un médecin et trois autres personnes dont deux femmes soupçonnés...

Il tue son rival amoureux

Amoureux fou d’une jeune fille, il n’a jamais imaginé qu’elle l’abandonnerait un...

Démantèlement d’une bande de voleurs de câbles téléphoniques en cuivre

Pas moins de 116 kg de câbles en cuivre ont été saisis,...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux