Casablanca : 5 ans de réclusion criminelle pour détournement d’une mineure

Casablanca : 5 ans de réclusion criminelle pour détournement d’une mineure

Via le réseau social, elle a fait la connaissance de ce jeune homme de vingt-six ans, qui se tient au box des accusés à la salle d’audience de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, poursuivi pour détournement d’une mineure, séquestration et attentat à la pudeur.

 

C’est du moins ce que cette adolescente de seize ans vient de déclarer devant les trois magistrats. Au fil des jours, elle chattait avec lui au point qu’elle est devenue très attachée à lui. Il lui exprimait ses sentiments tout en prétendant qu’il est tombé amoureux d’elle et qu’il est pressé de la rencontrer. Un mois de conversation virtuelle sans se rencontrer, révèle-t-elle à la Cour tout en précisant qu’il lui a exprimé son désir de la rencontrer le plus tôt possible. Il lui a même exprimé, toujours virtuellement, qu’il va la demander en mariage dès qu’elle devient majeure, précise-t-elle dans sa déclaration devant la Cour. Certes, ils se sont rencontrés, la première fois, au centre-ville de Casablanca, et se sont attablés à un café.

Devant la Cour, le mis en cause, employé de son état, affirme qu’ils se sont mis d’accord de passer, lors de la prochaine rencontre, de bons moments sur le même lit. Mais la fille précise qu’il lui a expliqué qu’il avait parlé d’elle à sa mère qui voulait la voir. Puisqu’il lui a promis le mariage, cette invitation de la mère l’a rendue pleine de joie, selon ses déclarations devant la Cour. Une semaine plus tard, ils se sont rencontrés. Le jeune homme l’a conduite vers le domicile parental. Dès qu’elle y est rentrée, elle a remarqué qu’il n’y avait personne. En lui demandant d’appeler sa mère par téléphone, il lui a expliqué qu’elle allait rentrer dans une demi-heure. Et tout d’un coup, il s’est apprêté à l’embrasser. Elle l’a poussé, précise-t-elle à la Cour.

Elle a tenté de quitter les lieux. Mais, il l’a giflée pour devenir un monstre. Il lui a enlevé ses effets vestimentaires pour abuser d’elle sans la dépuceler. Il l’a même sodomisée. Il l’a séquestrée durant trois heures avant de l’emmener au centre-ville pour qu’elle prenne un grand taxi allant à Sidi Bernoussi. Chez elle, elle a tout raconté à sa mère. Une plainte a été portée et le jeune violeur a été arrêté. Ce dernier se contente d’expliquer à la Cour qu’elle l’a accompagné de son plein gré tout en étant au courant qu’ils allaient coucher ensemble. Verdict : Jugé coupable pour les accusations qui lui ont été attribuées, il écope de cinq ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *