Casablanca : 6 ans de prison ferme pour un commerçant pédophile

Casablanca : 6 ans de prison ferme pour un commerçant pédophile

Quinquagénaire, ce père de trois enfants et grand- père d’un enfant se tient au box des accusés, à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, poursuivi en état d’arrestation pour attentat à la pudeur sur une fille mineure de six ans.

Il se disculpe dès le début de son interrogatoire. Contrairement à ce qu’il a avoué devant les enquêteurs de la police judiciaire, il nie devant les trois magistrats de la Cour avoir profité de l’absence de clients pour faire entrer la petite fille à son commerce et abuser d’elle, de lui avoir donné deux dirhams et de lui avoir demandé de ne rien révéler à sa mère tout en la menaçant de meurtre. Plus encore, il accuse la mère de la fille d’avoir monté cette histoire de toutes pièces pour le jeter en prison depuis qu’il a refusé de lui donner de la marchandise à crédit. Mais, lorsque la fillette s’est approchée du perchoir pour être proche des magistrats, elle a affirmé qu’elle venait de faire des courses chez le commerçant en cause pour lui demander d’entrer à son commerce. Il était 14 h de ce jour du mois de juillet dernier, il n’y avait aucun client.

En y entrant, il a fermé les portes du commerce et a commencé à abuser d’elle. Sans vergogne, il lui a donné deux pièces d’un dirham chacun tout en la sollicitant de ne rien dire à ses parents, sans manquer de la menacer de la tuer si elle divulguait le secret. La fillette a ajouté à la Cour qu’elle s’est rendue chez lui à trois reprises pour avoir les deux pièces. Et à chaque fois, il abusait d’elle. Sa mère qui a présenté son témoignage devant la Cour a précisé qu’elle a remarqué que la culotte de sa fille était mouillée. En lui demandant des explications, la mineure a lâché le morceau. Verdict : Jugé coupable pour attentat à la pudeur sur une mineure, le mis en cause a écopé de six ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *