Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice violeur

Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice violeur

Il nie avoir violé cette jeune femme de trente-et-un ans.

Il prétend qu’elle était sa maîtresse. Ce jeune homme de vingt-sept ans, repris de justice, déclare à la cour de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca qu’il l’a croisée par hasard au centre-ville pour qu’ils entretiennent ensuite une relation amoureuse. De son plein gré, ils partageaient de temps en temps le même lit, a-t-il ajouté. Tout a changé, selon ses déclarations, lorsqu’elle a perdu sa virginité. Cependant dans le procès-verbal de son audition, on apprend qu’il a avoué avoir violé sa victime. Il affirmé l’avoir remarquée toute seule lorsqu’il s’est approché d’elle. Sans lui adresser la parole, il lui a montré son couteau tout en lui demandant de ne pas dire un mot ni esquisser le moindre geste. Il l’a conduite à un terrain vague non loin du quartier Salmia pour abuser d’elle sauvagement.

Prenant la parole, cette jeune femme n’arrive pas à tenir ses larmes devant la Cour. Elle affirme qu’il l’a violée à deux reprises : la première lorsqu’il a abusé d’elle dans un terrain vague et la seconde devant la Cour lorsqu’il a prétendu qu’elle était sa maîtresse. Cette jeune femme précise qu’elle venait de descendre d’un grand taxi et d’emprunter le chemin à destination de chez elle quand ce malfrat lui a mis un couteau sous les aisselles tout en lui demandant de garder le silence. N’ayant pas le choix, elle lui a demandé de prendre son smartphone et une somme d’argent et ne pas la toucher. Mais, en vain. Elle affirme qu’elle a perdu sa virginité dans ce viol.

Si le représentant du ministère public a requis la peine maximale contre ce jeune repris de justice pour viol ayant entraîné la perte de virginité et coups et blessures, l’avocat de la défense a plaidé pour son acquittement. La Cour l’a jugé coupable et l’a condamné à huit ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *