970x250

Casablanca : Crime passionnel… 30 ans de prison ferme

Casablanca : Crime passionnel…  30 ans de prison ferme

Elle lui a réitéré son amour tout en lui révélant une vérité choquante, à savoir qu’elle l’a trompé deux fois avec son ami.

Tous les mis en cause se disculpent. Mais ce trentenaire qui comparaît devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca est l’une des rares exceptions. Bref, il avoue son crime d’homicide volontaire avec guet-apens et préméditation comme si la peine qu’il encourait ne l’intéressait pas. Pourtant il risque la peine capitale. En effet, l’article 393 du code pénal stipule que «le meurtre commis avec préméditation ou guet-apens est qualifié d’assassinat et puni de la peine de mort». Il raconte à la Cour qu’il a commis son crime alors qu’il a perdu tout contrôle de ses nerfs. «Tout était obscur devant mes yeux», s’exprime-t-il pour décrire aux trois magistrats de la Cour son état psychique lors du crime.

Chez lui, il était en compagnie de son amante, une jeune fille de vingt-six ans. L’aimait-elle ? Ne l’a-t-elle jamais trompé ? C’est la réponse à ces deux questions qui a fait déborder le vase. Ce qui était certain c’est qu’il l’aimait et l’aime encore. Car, à chaque fois qu’il prononçait son prénom devant la Cour, il n’hésitait pas à dire «Que son âme repose en paix».

«On a commencé à boire vers 17 h ou 18 h» lors de ce mois de mai 2021, précise-t-il au président de la Cour. A un moment donné, alors qu’ils étaient sur le lit, il lui a demandé si elle l’aimait ou pas et si elle ne le trompait pas. Elle lui a demandé de lui promettre de ne pas s’énerver si elle lui révélait la vérité. Il lui a assuré qu’il ne ferait pas. Elle lui a réitéré son amour tout en lui révélant une vérité choquante, à savoir qu’elle l’a trompé deux fois avec son ami. Il ne lui a rien reproché sur-le-champ. Il est resté calme tout en continuant à s’enivrer. Seulement une heure plus tard, déclare-t-il devant la Cour, il a pris un couteau et lui a asséné plusieurs coups. Un cri strident était suffisant pour que ses voisins alertent la police qui l’a arrêté.

Verdict : Jugé coupable, il a été condamné à trente ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.