Casablanca : Démantèlement d’une dangereuse bande d’escrocs

Casablanca : Démantèlement d’une dangereuse bande d’escrocs

Une bande de trois malfaiteurs dont une jeune femme qui se chargeaient de préparer de faux dossiers de demande de visa a été démantelée, dernièrement, par la police judiciaire à Casablanca.

Les trois mis en cause ont été traduits devant le parquet général près la Cour d’appel de la capitale économique. Ils seront poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, faux et usage de faux et usurpation d’une identité.

En effet, le premier suspect était dans un état d’ivresse avancée quand il a été arrêté par les éléments de la gendarmerie royale de Dar Bouâzza. Une fouille corporelle permet aux gendarmes qui effectuaient une ronde routinière de saisir sur lui une enveloppe qui semble contenir une somme d’argent. En l’ouvrant, les limiers découvrent des coupures de papiers qui ressemblent aux billets de banque. Chose qui met la puce à l’oreille des gendarmes. Ils le conduisent à leur siège.

Reprenant ses esprits après une nuit sous l’effet de l’alcool, il est soumis aux interrogatoires. D’emblée il prétend être directeur d’une société, mais quand ils lui demandent où elle se trouve il ne pipe mot. Les gendarmes obtiennent la permission de perquisitionner son domicile, situé à Aïn Chok. Effectivement ils y trouvent plusieurs documents, notamment des photocopies des cartes d’identité nationale, bulletins de paie, relevés bancaires, des documents de la CNSS et des cachets portant le nom d’une société fictive.

Il lâche enfin le morceau. Il leur révèle qu’il est un escroc qui travaille avec deux complices dont une jeune femme. Cette dernière a été épinglée à bord d’une voiture louée, au nom du premier suspect, d’une agence de location de voitures. Le troisième suspect a été arrêté à Sidi Bernoussi. Ce dernier se faisait passer pour un médecin afin de rédiger les faux certificats médicaux pour les dossiers de visa. Tous les trois ont affirmé qu’ils recevaient une somme de trente mille dirhams contre chaque opération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *