Casablanca : Dès qu’il fréquente le milieu de l’escroquerie, la police l’épingle

Casablanca : Dès qu’il fréquente le milieu de l’escroquerie, la police l’épingle

Espérant améliorer leur situation en gagnant plus d’argent et en épargnant ce qui leur permettra d’acheter un appartement, le couple a cru aux paroles de cette personne qui a ajouté qu’elle-même avait un rêve pareil.

Ce n’est pas par hasard que ce jeune homme de vingt-trois ans a rencontré ce jeune couple, mais par l’intermédiaire d’une autre personne. C’est cette dernière qui a informé le couple qu’elle a fait la connaissance d’un jeune homme qui aide les rêveurs d’aller gagner leur vie ailleurs et à réaliser leur rêve.

Espérant améliorer leur situation en gagnant plus d’argent et en épargnant ce qui leur permettra d’acheter un appartement, le couple a cru aux paroles de cette personne qui a ajouté qu’elle-même avait un rêve pareil et qu’elle attendait que ce jeune homme lui prépare son contrat de travail aux Emirats Arabes Unis. En effet, dans un café du quartier Ben M’sik, à Casablanca, le couple a pris un café avec le jeune homme qui était très élégant. Il a prétendu avoir aidé plusieurs personnes pour aller travailler dans plusieurs pays du Golfe notamment aux Emirats Arabes Unis. A la fin de leur rencontre, il a réclamé une importante somme pour finir par fixer douze mille six cent dirhams comme dernier prix.

En moins d’une semaine plus tard, le couple a rencontré, une fois encore, le jeune homme pour lui verser la somme et lui remettre quelques documents. Mais, depuis, il ne leur a plus donné signe de vie. Il ne répondait même pas au téléphone. N’ayant plus d’autre solution, le coupe s’est rendu chez la police pour porter plainte. Aussitôt, les éléments de la police judiciaire relevant du district de la sûreté de Ben M’sik ont entamé les investigations nécessaires pour tirer l’affaire au clair.

Quelques jours plus tard, ils sont arrivés, vendredi matin, 16 avril, à arrêter le suspect. En effectuant une perquisition chez lui, les limiers ont mis la main sur plusieurs faux documents dont de faux contrats de travail. Ils ont également saisi des photocopies de plusieurs passeports ainsi que le cachet d’une société. Maintenu en garde à vue et soumis aux interrogatoires, il a avoué son crime d’escroquerie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *