970x250

Casablanca Deux ans de prison ferme pour un escroc à la samaoui

Casablanca Deux ans de prison ferme  pour un escroc à la samaoui

Elle vient de descendre de sa voiture lorsqu’un jeune homme se plante devant elle. Il lui demande de lui accorder juste quelques minutes.

Écarquillant les yeux, elle recule. Peut-être qu’il s’agit d’un malfrat, pense-t-elle avant qu’il lui explique qu’il ne lui veut que du bien. Il lui explique qu’il connaît son nom, son âge et même sa demeure. Il lui affirme également qu’il est un fqih tout en lui tendant une pièce en métal. Il engage une conversation à l’issue de laquelle elle semble comme hypnotisée. Aussitôt, il commence à lui expliquer que sa mère et sa sœur disposent de bijoux en or et d’autres objets précieux. Il lui révèle qu’il est au courant que sa sœur est une ressortissante marocaine à l’étranger. En fait, il lui précise que sa famille est jalouse d’elle, de sa sœur et de sa mère. Il lui confie qu’elle est ensorcelée ainsi que ses bijoux.

Elle croit à ses paroles avant d’aller les lui apporter comme il lui a demandé. Il les met dans un sac tout en lui expliquant qu’il doit les encenser, mais pas dans la rue. Il lui promet de la rencontrer le lendemain pour lui remettre ses bijoux. Et elle part sans dire un mot. Depuis, il n’a plus donné signe de vie. La femme réalise finalement qu’elle a été victime d’une arnaque à la samaoui. Une plainte a été déposée entre les mains du procureur du Roi près le Tribunal de première instance à Casablanca et une enquête a été diligentée. Il fallait attendre deux mois pour que cet escroc soit arrêté. il s’agit d’un repris de justice, âgé de trente-quatre ans, qui a mis plusieurs victimes dans son panier avant son arrestation et son jugement devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca qui l’a condamné à deux ans de prison ferme.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.