Accueil Faits-Divers Casablanca : Intervenant pour sauver sa collègue, il commet un meurtre
Faits-Divers

Casablanca : Intervenant pour sauver sa collègue, il commet un meurtre

Ce jeune homme de vingt-six ans n’arrive pas encore à concevoir qu’il est au box des accusés, à la salle d’audience, à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, poursuivi pour meurtre.

C’est lui-même qui l’affirme devant les trois magistrats qui doivent statuer sur son affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Employé dans une entreprise, il n’a jamais pensé avoir un meurtre sur le dos, précise-t-il à la Cour.
«Je n’avais pas l’intention de le frapper, M. le président», explique ce jeune homme. Il est sorti, un jour du mois de novembre 2021, de l’entreprise où il travaille pour retrouver sa collègue qui venait également de sortir, son mari était à côté d’elle. Ils semblent en discordance. De loin, il se plante à sa place tout en pensant qu’il doit intervenir pour qu’ils résolvent leurs problèmes chez eux et non pas dans la rue. En fait, il est au courant que son mari la violente souvent aussi bien chez eux qu’à l’extérieur devant les regards des passants. C’est du moins ce qu’il a déclaré devant la Cour. «Il l’a même tabassée, une fois, devant nous, ses collègues», a-t-il précisé lors de son interrogatoire.

Tout d’un coup, il remarque que sa collègue reçoit une gifle de son époux. Il décide de s’interposer pour que les choses ne s’enveniment pas. Il essaye de calmer le mari qui semble avoir perdu tout contrôle de ses nerfs. «Je regrette d’être intervenu», s’est-il exprimé avec amertume. Car, les évènements vont rapidement prendre une tournure dramatique. Ne concevant pas qu’une tierce personne intervienne entre époux, le mari donne un coup au mis en cause tout en le menaçant de l’accuser d’avoir une relation amoureuse avec sa femme. Une réaction qui rend le mis en cause hors de lui, il pousse violemment la victime. Malheureusement, en tombant il se cogne la tête contre un poteau de signalisation et il ne tarde pas à rendre l’âme.
Verdict : Cinq ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

A Chichaoua, un trafiquant de drogue écope de 3 ans et demi et 2 autres mis sous les verrous

Âgé de vingt-cinq ans, un trafiquant de drogue a été condamné à...

Un cybercriminel Français extradé du Maroc vers les États-Unis

Le jeune français de vingt-et-un ans, Sébastien Raoul, arrêté le 31 mai...

Le meurtre d’un étudiant à Sidi Bouzid résolu 7 mois plus tard

Ce n’est que sept mois après la découverte du cadavre d’un étudiant...

Saisie de 7 kg de cocaïne et 180 mille dh à Casablanca et Harhoura

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca ont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie