Casablanca : Jaloux, il tue son ex-épouse

Casablanca : Jaloux, il tue son ex-épouse

Bien qu’ils aient divorcé à deux reprises, ils n’ont jamais vraiment coupé les ponts. Et ce n’est pas seulement leur fille qui permettait à cette relation de perdurer.

Ils se rencontraient, de temps en temps, sans elle. C’est par un coup de téléphone qu’ils ont fixé, la dernière fois, rendez-vous que chacun d’eux s’est juré de ne pas rater. Mais bizarrement aucun d’eux ne savait la raison. Peut-être qu’ils gardaient les mêmes sentiments que lors de leur première rencontre ? Qu’à cela ne tienne. Ils se sont rencontrés au boulevard Driss El Harti, à Casablanca. Ils étaient pleins de joie. Chaque sujet donnait matière à rire. Ils ont pris un café avant de prendre leur dîner dans une gargote. En fait, la veille, ils avaient consenti de passer, ensemble, la nuit. De temps à autre, ils passaient, chez elle, des soirées bien arrosées. C’est ce qu’ils allaient faire ce jeudi 16 juillet. A ce propos, ils se sont approvisionnés en boissons alcoolisées et en amuse-gueules avant de rentrer chez elle et commencer leur soirée.

Comme les autres fois, ils ont même couché ensemble. Mais, au fil de la soirée, elle a pris son smartphone et a fait un appel vidéo via le WhatsApp à son amant qui était chez lui. Elle ne lui a pas révélé qu’elle était en compagnie de son ex-mari tout en commençant à lui montrer son corps, notamment sa partie intime. Son comportement a énervé son ex-mari qui lui a demandé d’arrêter. Mais en vain. Elle a continué son jeu avec son amant. Hors de lui, son ex-mari a saisi un couteau et lui a donné trois coups au niveau de la poitrine. En poussant un cri strident, ses voisins l’ont rejointe pour savoir ce qui lui est arrivé. Ils l’ont trouvée corps sans vie, gisant dans une mare de sang.

Son ex-mari qui tenait sa tête entre les mains ne savait à quel saint se vouer. Alertés, les éléments de la police judiciaire se sont dépêchés sur la scène du crime. Le meurtrier a été arrêté et le cadavre de la défunte a été évacué vers l’hôpital médico-légal d’Arrahma pour être soumis à une autopsie. Soumis aux interrogatoires, le meurtrier a révélé aux enquêteurs qu’il n’a pas pu supporter de voir son ex-épouse en train de montrer son corps à son amant tout en le considérant comme étant un comportement qui porte atteinte à sa virilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *