Casablanca : La perpétuité pour le chef d’une bande, 30 ans de prison pour chacun de ses complices

Casablanca : La perpétuité pour le chef d’une bande, 30 ans de prison pour chacun de ses complices

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Ce quatuor poursuivi pour constitution d’une association de malfaiteurs, coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, vol qualifié et coups et blessures avec l’arme blanche, se tient au box des accusés. Alors que deux d’entre eux tentent de se disculper, les deux autres qui semblent regretter d’avoir tué un jeune homme avouent leurs crimes. Ces deux derniers affirment avoir effectivement constitué une bande qui agressait aussi bien des femmes que des hommes. Ils confirment également devant les trois magistrats de la chambre criminelle que les deux autres jeunes malfrats qui ont tout nié sont membres de leur bande et qu’ils ont participé dans la majorité de leurs opérations d’agression. Ils ajoutent à la Cour qu’ils travaillaient en duo circulant à bord d’un vélomoteur. Selon le procèsverbal, les enquêteurs de la police judiciaire ont saisi effectivement deux vélomoteurs. Ces quatre malfrats, âgés respectivement de dix-neuf, vingt-deux, vingt-trois et vingthuit ans, ont perpétré plusieurs agressions contre des victimes en leur arrachant tout ce qu’elles portaient à la main : smartphone, cartable renfermant PC, sac à main, etc. Ils ont même blessé quelques victimes à l’arme blanche avant de mettre fin à la vie de l’une d’elles.

Il s’agit d’un jeune homme de trente-deux ans, père de famille qui se rendait chez lui après être descendu d’un grand taxi. Deux des quatre malfrats qui étaient à bord d’un vélomoteur ont tenté de l’agresser mais il a manifesté une résistance farouche. Les deux autres membres qui circulaient à bord du second vélomoteur les ont rejoints. Tous les quatre ont commencé à malmener sauvagement le jeune homme avant que l’un d’eux ne brandisse son couteau et lui assène un coup à la poitrine. Gisant dans une mare de sang, le jeune homme a rendu l’âme alors que les quatre malfrats ont pris la poudre d’escampette. Seulement, une vidéosurveillance installée dans un commerce a permis aux enquêteurs de résoudre rapidement l’affaire même si trois des malfrats couvraient leurs visages avec des châles. La Cour a jugé les quatre malfrats coupables et a condamné le chef de la bande à la peine à perpétuité et ses trois complices à trente ans de réclusion criminelle chacun.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *