Casablanca : Voulant corriger le harceleur de sa soeur, il le tue

Casablanca : Voulant corriger le harceleur de sa soeur, il le tue

A ses vingt-deux ans, ce jeune homme a déjà purgé deux peines d’emprisonnement ferme.

La première de dix mois pour vol simple, la deuxième pour vol et trafic de drogue. Mais cette fois, il comparaît devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca pour meurtre. En effet, il est poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Tout en avouant avoir violenté son voisin, un jeune homme, son aîné de trois ans, il nie l’avoir tué. La victime, selon les témoignages, était un drogué qui n’épargnait personne de sa violence au quartier. Alors que tous étaient unanimes à dire que le mis en cause jouissait d’une bonne réputation.

Ce dernier, employé dans une imprimerie, a affirmé que la victime était un voyou qui n’arrêtait pas de harceler sa soeur. A chaque fois, il lui coupait le chemin pour lui demander d’entretenir une relation avec lui. La victime a même tenté de la kidnapper sous la menace d’un couteau pour l’obliger à l’accompagner. Heureusement, l’intervention des voisins du quartier l’a sauvée. Dès qu’il a appris ce qui est arrivé à sa soeur, il est sorti de chez lui pour aller donner plusieurs coups de poing et de pied à son antagoniste qui est tombé par terre. Touché violemment à la tête il est passé de vie à trépas suite à une hémorragie interne.

Le procureur du Roi qui n’a pas détaillé les faits lors de son réquisitoire a requis de juger le mis en cause coupable. Au contraire, l’avocat de la défense a demandé à la Cour de faire bénéficier le mis en cause des circonstances atténuantes. Une requête accordée par la Cour qui a condamné le mis en cause à seulement six ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *