970x250

Chtouka-Aït Amira : Un enfant abusé sexuellement par un proche de la famille

Chtouka-Aït Amira : Un enfant abusé sexuellement par un proche de la famille

Perturbé, ce père de famille entre en compagnie d’un enfant chez les éléments de la gendarmerie royale à Aït Âmira, une commune rurale qui relève de la province de Chtouka-Aït Baha. Il s’assied sur une chaise comme lui demande le chef de la brigade. Après avoir repris son souffle, il leur révèle d’abord que c’est son propre enfant puis relate ce que celui-ci a enduré depuis quelques semaines. Il raconte que sa femme a commencé à remarquer un changement dans le comportement de leur fils, son enfermement dans un mutisme et son insomnie toutes les nuits. C’est ainsi qu’elle lui a demandé ce qui lui est arrivé mais il ne voulait rien lui répondre. Elle s’est retrouvée obligée de confier à son mari que l’état de leur enfant l’inquiétait. A son tour le père a approché son unique enfant, âgé de huit ans. Avec gentillesse et tendresse, il a engagé avec lui une conversation. L’enfant a fini par parler mais ce qu’il a révélé va laisser les parents bouche bée. Il leur a confié qu’il ne supportait plus d’être à la merci de celui qui abusait de lui. Qui est-il ? L’enfant leur a répondu qu’il s’agit d’un proche de la famille. Il s’agit d’un quinquagénaire qui leur rendait souvent visite. C’est au quartier que l’enfant avait croisé ce pédophile, qui l’a invité à rentrer chez lui. En effet, l’enfant qui l’appelait «mon oncle» ne pouvait qu’accepter son invitation. Le convainquant qu’il s’agit d’une relation normale, il a abusé de lui tout en lui demandant de ne rien dire à ses parents. C’est ainsi qu’il a abusé de lui plusieurs fois. Mais lorsque l’enfant s’est abstenu de lui céder, la dernière fois, il l’a menacé de dévoiler le secret à ses parents et ses camarades. Terrifié, l’enfant a obtempéré.
Une plainte a été portée devant les limiers de la gendarmerie royale et le mis en cause a été arrêté pour être traduit, ensuite, devant le parquet général près la Cour d’appel d’Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *