Accueil Faits-Divers De l’escroquerie au kidnapping et séquestration
Faits-Divers

De l’escroquerie au kidnapping et séquestration

A Fès, huit mis en cause impliqués dans une affaire de kidnapping, séquestration et réclamation d’une rançon ont été mis hors d’état de nuire, mardi 17 janvier, par les éléments de la police judiciaire relevant du service préfectoral de la Sûreté de la ville et ce, à la suite des informations fournies par les éléments de la direction générale de la surveillance du territoire, apprend-on d’une source policière. Leur victime, un escroc de son état, qui était séquestrée dans la région d’Outabouabane relevant de la province de Taounate et a été découverte par les enquêteurs, a précisé la même source. En effet, l’affaire a éclaté à la suite d’une plainte portée par l’épouse de la victime dans laquelle elle révèle que son mari a été enlevé et ses ravisseurs demandent une rançon. La machine judiciaire a été mise en marche pour que l’affaire soit résolue. Quant au mobile du crime, la même source policière a précisé qu’il s’agit d’un règlement de compte. A ce propos, la même source a affirmé que la victime qui semble être un escroc notoire avait mis les huit suspects dans son panier sous prétexte de déterrer un trésor. La même source a conclu qu’outre les huit mis en cause, âgés de vingt-huit à quarante-sept ans, qui ont été placés en garde à vue afin d’être soumis aux interrogatoires, la victime a fait également l’objet d’une enquête policière afin de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire criminelle.

Articles similaires

A Chichaoua, un trafiquant de drogue écope de 3 ans et demi et 2 autres mis sous les verrous

Âgé de vingt-cinq ans, un trafiquant de drogue a été condamné à...

Un cybercriminel Français extradé du Maroc vers les États-Unis

Le jeune français de vingt-et-un ans, Sébastien Raoul, arrêté le 31 mai...

Le meurtre d’un étudiant à Sidi Bouzid résolu 7 mois plus tard

Ce n’est que sept mois après la découverte du cadavre d’un étudiant...

Saisie de 7 kg de cocaïne et 180 mille dh à Casablanca et Harhoura

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca ont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie