Deux morts et trois blessés : Nuit sanglante à Al Aroui

Deux morts et trois blessés : Nuit sanglante à Al Aroui

Les habitants quartier Al Fath à Al Aroui, située à vingt-deux kilomètres au sud de la ville de Nador, se souviendront longtemps de cette nuit du dimanche au lundi 14 au 15 juin. Il fait dire qu’elle était particulièrement sanglante.

Bilan : deux morts et trois blessés dont une fille de trois ans. Personne n’est au courant, jusqu’à l’écriture de ces lignes, du mobile de ce double meurtre.
C’était vers minuit du dimanche dernier que les cris provenant d’une maison du quartier Al Fath ont alerté les voisins qui ont accouru pour savoir ce qui se passait au juste. Mais ils ne s’attendaient pas à ce spectacle surréaliste.

Deux cadavres d’un vieux couple marié, gisant dans une mare de sang. Leur fille, leur belle-sœur et leur petite-fille, âgées respectivement de cinquante-neuf, vingt et trois ans, toutes gravement blessées demandant au secours. La première portait une grave blessure au niveau de la poitrine, la deuxième au cou et la fillette au niveau de la tête. En effet, la belle-fille du vieux couple liquidé, accompagnée de sa fille de trois ans, est une résidente marocaine aux Pays-Bas qui venait, avant la fermeture de l’espace aérien marocain suite à la pandémie Covid-19, de rendre visite à sa belle-famille. Mais, elle s’est retrouvée bloquée après l’application des mesures de l’état d’urgence sanitaire.
Alerté, les éléments de la police judiciaire de la ville d’Al Aroui épaulés de la police technique et scientifique se sont dépêchés sur la scène du crime pour entamer le premier constat d’usage. Aussitôt, les deux cadavres ont été évacués vers la morgue de l’hôpital Al Hassani, à Nador, alors que les trois blessées ont été conduites vers l’hôpital d’Al Aroui. Une enquête a été diligentée.

En effet, selon une source policière, deux jeunes hommes soupçonnés d’avoir une relation avec cette boucherie ont été arrêtés quelques heures plus tard. L’un d’eux, qui portait quelques égratignures et ses vêtements étaient maculés de sang, a été arrêté non loin de la scène du crime. Le second jeune homme est un proche de la famille des victimes qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs. L’enquête est toujours en cours pour tirer l’affaire au clair. Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *