Deux policiers contraints de brandir leurs armes pour l’arrêter : Un multirécidiviste tue son antagoniste

Deux policiers contraints de brandir leurs armes pour l’arrêter : Un multirécidiviste tue son antagoniste

Deux officiers de paix relevant de la préfecture de police de Meknès ont été contraints, mardi soir, de brandir leurs armes de service, sans en faire usage, pour arrêter un multirécidiviste impliqué dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d’un autre individu aux antécédents judiciaires.

Les éléments de la police étaient intervenus au niveau du quartier Sidi Bouzekri à Meknès pour appréhender un individu âgé de 21 ans, qui était dans un état d’ébriété avancé et sous l’emprise de la drogue et qui a exposé un autre multirécidiviste à des coups et blessures à l’aide d’un objet contondant, ayant entraîné sa mort, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que le mis en cause a opposé une résistance farouche aux deux officiers de paix, qui ont ainsi été contraints de brandir leurs armes de service, sans en faire usage, après avoir arrêté le suspect et neutralisé le danger.

Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital pour autopsie, tandis que le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et les aboutissants de ces actes criminels, dont les premiers éléments de l’enquête révèlent qu’il s’agit d’un différend personnel entre les deux multirécidivistes, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *