Accueil Faits-Divers El Aïoun Sidi Mellouk : Il poignarde mortellement l’amant de son ex-épouse
Faits-Divers

El Aïoun Sidi Mellouk : Il poignarde mortellement l’amant de son ex-épouse

Nous sommes à El Aïoun Sidi Mellouk, située à 60 km à l’ouest de la ville d’Oujda et 50 km de la ville de Taourirt.

Bien que ce père de famille qui demeure au quartier La Liberté ait répudié son épouse, il a gardé rancune à son ami avec qui il est sûr que sa femme le trompait. Certes, il n’a jamais remarqué des comportements de son ex-épouse qui pourraient lui mettre la puce à l’oreille, mais quelques voisins lui ont assuré que son ami l’accueillait souvent chez lui. Dès qu’il sortait de la maison, sa femme se précipitait de rejoindre son amant qui ne demeure qu’à quelques dizaines de mètres chez elle, lui ont-ils confié. Il a tenté à maintes reprises de les surprendre en flagrant délit. Sans résultat. Tous deux, paraît-il, prenaient leurs précautions pour que leur relation amoureuse reste en catimini. Mais rien n’échappait aux voisins. C’est la raison pour laquelle il a décidé de la répudier selon la procédure du code de la famille sans recourir à la violence ni contre elle ni contre son voisin. Le divorce a eu lieu mais à chaque fois qu’il croisait cet homme qui a détruit son foyer familial, la haine le rongeait.

Que devait-il faire pour qu’il ne le croise plus ? Déménager de ce quartier où ils demeurent tous les deux ou il faut faire semblant de ne l’avoir pas vu ? Malheureusement il a trouvé une solution bien plus radicale, à savoir le tuer. Il a choisi le moment d’avant la prière d’Al Âsr, vers 16 h, du jeudi 20 octobre. Ce sexagénaire savait que son ennemi empruntait, à ce moment, le chemin vers la mosquée Hassan II et y retournait pour rentrer chez lui. Il s’est armé d’un couteau et s’est tenu un peu loin de la mosquée guettant sa proie. Effectivement, la victime y est entrée et a accompli la prière d’Al Âsr. Dès qu’elle a mis les pieds dehors, il lui a asséné des coups de couteau avant de prendre la fuite.

Pas moins d’une trentaine de minutes plus tard, il s’est rendu au commissariat de police et s’est présenté de son plein gré. Dimanche 23 octobre, il a été traduit devant la justice.

Articles similaires

Des candidats à l’émigration pris au piège d’une bande

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger....

Un chauffeur routier arrêté en possession de plus de 5 kg de cocaïne

Plus de cinq kilos de cocaïne d’une valeur de 3.500.000 DH ont...

Chute d’un nourrisson du 3ème étage à Al Hoceima

Un père de famille aurait jeté son nourrisson, de sexe féminin, âgé...

Un médecin et 3 suspects dans une affaire d’avortement illégal mortel

A Inzegane, un médecin et trois autres personnes dont deux femmes soupçonnés...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus