El Jadida : 15 ans de réclusion criminelle pour un père incestueux

El Jadida : 15 ans de réclusion criminelle pour un père incestueux

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida. Au box des accusés se tient un père de famille, poursuivi pour inceste sur sa fille mineure.

Une accusation qu’il rejette énergiquement dès le début de son interrogatoire. Toutefois sa fille, collégienne de son état, continue de le mettre en cause. Sa mère qui travaille comme femme de ménage précise à la Cour qu’elle n’était au courant de rien jusqu’à ce que sa fille lui ait confié des comportements gênants de la part de son père. Demandant des explications à son mari, celui-ci lui assurait qu’il l’embrassait comme chaque père embrasse sa fille.

La mère a essayé à son tour de lever les suspicions de sa fille. Mais celle-ci n’a pas osé lui dire l’amère vérité. Elle a choisi une de ses enseignantes pour lui confier son calvaire presque quotidien. Elle lui a expliqué que son père profitait de l’absence de sa mère pour abuser d’elle depuis plus de cinq ans. Elle lui a précisé qu’il l’embrassait sur la bouche tout en lui suçant les lèvres.

A son huitième printemps, elle s’est rendu compte qu’il s’agissait d’un comportement que les pères ne devaient pas faire, a-t-elle ajouté à son enseignante. Elle lui a affirmé qu’il lui enlevait sa culotte pour lui toucher ses parties intimes. Ne supportant plus ce qu’elle endurait, elle a pensé à maintes reprises à se suicider. Mais, elle n’est jamais arrivée à passer à l’acte, a-t-elle dit à son enseignante, effarée et indignée. Pas de temps à perdre. Il fallait mettre un terme aux agissements de se père vicieux. Une plainte a été portée et le père incestueux a été arrêté. Elle a révélé, devant la Cour, qu’il lui faisait juste des attouchements sans aller au-delà. Sa mère a présenté son témoignage devant la Cour en affirmant qu’elle n’a jamais soupçonné que son mari puisse s’en prendre à leur fille.

Prenant la parole, le représentant du ministère public a requis la peine maximale contre ce père incestueux. Au contraire, son avocat a plaidé pour son acquittement en se basant sur la notion de doute.

Après les délibérations, la Cour a jugé ce père de famille coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à quinze ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *