Faits-Divers

El Jadida : 8 ans de prison pour avoir kidnappé, séquestré et violé une jeune fille

© D.R

Elle venait de descendre d’un grand taxi. Très fatiguée, elle ne pensait qu’à rentrer très vite chez elle, à son domicile à El Jadida, qui n’est pas très loin.

Mais en avançant de deux ou trois mètres, un jeune homme lui barre le chemin. Le considérant comme un voisin du quartier, elle lui dit qu’elle est épuisée et lui demande gentiment de lui permettre de reprendre son chemin mais elle est confrontée à son refus. Pire encore, le jeune homme lui a touché la joue avec un rasoir la menaçant de la lui balafrer si elle refusait de l’accompagner. Gardant le silence, elle lui a cédé. Et de se retrouver au domicile de ses voisins qui ne sont autres que la famille de ce jeune malfrat. Au rez-de-chaussée, il l’a conduite tout en lui demandant de ne pas faire le moindre bruit. Bref, il l’a violée. Et quand elle s’est rendue aux toilettes, il l’a prise en photos toute nue. En la menaçant de les publier sur les réseaux sociaux, elle s’est retrouvée obligée d’obtempérer à tous ses ordres. D’abord, il l’a obligée à passer, en sa compagnie, une autre nuit.

Puis, il lui a demandé de lui verser une somme de 1.500 DH afin qu’il supprime les photos de son téléphone. Elle lui a expliqué qu’elle n’en disposait pas. C’est ainsi qu’il lui a proposé de lui laisser quotidiennement une somme de 50 DH chez le commerçant du quartier. Effectivement, il a empoché durant deux jours les 50 DH.  Et le troisième jour, il l’a croisée au quartier pour lui soutirer une somme de 300 DH. Il l’a obligée, également, une autre fois, à partager avec lui le même lit. Profitant de l’occasion, elle lui a demandé une fois encore de supprimer les photos de son téléphone. Malheureusement, il lui a donné un coup de poing au point qu’elle a perdu connaissance.

Evacuée vers l’hôpital, elle y a passé cinq jours avant de reprendre connaissance. Elle n’était pas au bout de ses peines, puisque quelques jours après avoir quitté l’hôpital, elle a été surprise par son oncle qui lui a montré ses photos toute nue que lui a envoyées le jeune malfrat. Dès lors, elle a porté plainte. Le mis en cause a été arrêté et la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida l’a jugé coupable pour kidnapping, séquestration, viol, chantage et coups et blessures.

Verdict : 8 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Faits-Divers

Braquage d’une station d’essence à Ouled Taïma

Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté d’Ouled Taïma...

Faits-Divers

Une relation homosexuelle finit dans le sang

Sans aucun doute, ceux qui fréquentaient ce bain maure d’Aïn Taoujdate, ce...

Faits-Divers

A Fkih Ben Saleh, un coup de couteau met fin à la vie d’un marchand de chaussures

Un jeune homme de vingt-quatre ans, marchand d’épices, qui a tué un...

Faits-Divers

Pour faux et usage de faux, deux gendarmes maintenus en état d’arrestation

La chambre du conseil relevant de la Cour d’appel de Settat a...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux