EL Jadida : Perpétuité contre un escroc doublé de meurtrier

EL Jadida : Perpétuité  contre un escroc doublé  de meurtrier

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida. Un père de deux enfants, âgé de cinquante-quatre ans, se tient ce jour du mois courant au box des accusés. Il est poursuivi en état d’arrestation pour homicide volontaire avec guet-apens et préméditation, vol qualifié et escroquerie. Sa victime était une veuve de soixante-cinq ans, mère de quatre enfants. En effet, le cadavre de cette dernière a été découvert, il y a un an, précisément le dimanche 2 février 2020, dans un terrain vague situé au douar Daïjat relevant de la commune rurale Moulay Abdellah, dans la province d’El Jadida. Son corps présentait de graves blessures au niveau du cou. Qui l’a tuée et pour quel mobile ? Pour répondre à ces questions, les éléments de la gendarmerie royale, qui s’étaient chargés de l’affaire, ont entamé une enquête minutieuse. D’abord, ils sont arrivés à trouver sur la scène du crime une casquette, quelques documents administratifs et le téléphone portable de la défunte. Ce qui a facilité la tâche aux enquêteurs de tirer rapidement l’affaire au clair.

D’abord, ils sont arrivés à avoir le numéro de téléphone de la défunte et ceux des gens qui ont communiqué avec elle avant que son cadavre ne soit découvert. Ensuite, et grâce à plusieurs informateurs, ils sont arrivés à identifier l’auteur du crime, à savoir un certain Meknassi. Il s’agit d’un père de famille très connu par les habitants de la région de Moulay Abdellah en tant qu’escroc notoire. Arrêté, le même jour, il a avoué son crime tout en expliquant qu’il l’a mise dans son panier puisqu’elle lui a versé une importante somme d’argent contre le service de recruter à Jorf Lasfar deux de ses trois enfants.

Quand il n’a pas tenu sa promesse, elle a commencé à réclamer son argent. En lui expliquant qu’il allait la conduire chez le directeur du Jorf Lasfar pour la rassurer qu’il ne l’a pas filouté, il lui a donné un rendez-vous. Et c’était le 2 février 2020 qu’il a décidé de la liquider en passant à l’acte.
Verdict : Jugé coupable pour les accusations qui lui ont été attribuées, le Meknassi a été condamné à la perpétuité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *