Faits-Divers

Elle fuit le centre de protection sociale pour se retrouver entre les griffes d’un violeur

© D.R

Six filles, toutes mineures, ont fui le calvaire qu’elles éprouvaient dans un centre de protection sociale à Fès pour se retrouver à la rue. L’une d’elle a été kidnappée, séquestrée et violée.

Elles sont six filles, âgées de quatorze à seize ans. Bref, elles sont toutes mineures. Elles ne se connaissent pas. Parce qu’elles ne sont pas originaires d’une seule région, mais de différentes villes dont Casablanca, Salé, Berrechid et autres. Personne n’est au courant des circonstances qui les ont menées vers la ville de Fès. Mais, ce qui est sûr est que la désintégration de la famille était la cause principale qui les a encouragées, à leur bas âge, à abandonner aussi bien leurs familles que leurs villes. Dans une situation vulnérable, elles se sont retrouvées dans cette ville dans les affres du vagabondage, en proie aux pédophiles et à tous les dangers de la rue. Elles ont finalement été conduites à un centre de la protection sociale, situé au quartier Zayate, en ancienne médina, qui devait, en principe, être un foyer les protégeant contre les risques de la rue.

Malheureusement, elles n’y ont trouvé que de mauvais traitements. Elles ont planifié une évasion collective. Elles ont mis leur plan à exécution lors du mois de Ramadan dernier. Les six mineures se sont réfugiées dans une sorte de grotte située à proximité du jardin qui se trouve non loin de la région d’Oued Fès, un affluent de la rivière Sebou.
Il y a quelques jours, après la disparition de près d’un mois, l’une d’elles a été repérée et épinglée par la police. L’Association nationale pour la protection de la violence et du vagabondage a pris l’affaire en main pour que les cinq autres filles soient retrouvées ensuite.

Interrogées, l’une des six filles a révélé que sous la menace d’arme blanche, un jeune repris de justice et drogué l’a conduite chez lui. Il l’a obligée à coucher avec lui la menaçant de laisser son chien la violer. Il l’a retenue chez lui durant quatre jours tout en la maltraitant. Après quoi, il l’a relâchée dans un état très lamentable après avoir également perdu sa virginité.
Mobilisés, les policiers se sont lancés à sa recherche. Il a fini par être arrêté et traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Fès qui l’a maintenu en détention préventive.

Articles similaires

Faits-Divers

Braquage d’une station d’essence à Ouled Taïma

Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté d’Ouled Taïma...

Faits-Divers

Une relation homosexuelle finit dans le sang

Sans aucun doute, ceux qui fréquentaient ce bain maure d’Aïn Taoujdate, ce...

Faits-Divers

A Fkih Ben Saleh, un coup de couteau met fin à la vie d’un marchand de chaussures

Un jeune homme de vingt-quatre ans, marchand d’épices, qui a tué un...

Faits-Divers

Pour faux et usage de faux, deux gendarmes maintenus en état d’arrestation

La chambre du conseil relevant de la Cour d’appel de Settat a...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux