Fès : Un drogué écope de 20 ans de prison pour avoir mis fin à la vie d’une femme

Fès : Un drogué écope de 20 ans de prison pour avoir mis fin à la vie d’une femme

De coutume, cette femme quadragénaire rentrait chez elle, à une heure tardive, 21 h, à bord d’un moyen de transport en commun. Mais cette fois-ci elle a choisi, comme elle le fait rarement, de rentrer à pieds.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’Appel de Fès. Un jeune homme, âgé de vingt-deux ans, se tient, ce jour du mois courant, au box des accusés. Il est poursuivi en état d’arrestation pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner et tentative de viol. A l’instar de la majorité des mis en cause impliqués dans diverses affaires, il s’est disculpé d’avoir eu l’intention de tenter de violer sa victime et de mettre fin à sa vie.

L’affaire remonte au soir du mercredi 25 novembre 2020 quand cette femme de ménage, qui venait de terminer ses tâches de nettoyage au Club de l’Enseignant situé au lycée Les Almoravides, à Outat El Hadj, dans la préfecture de Boulemane, relevant de la région de Fès-Meknès, en est sortie pour emprunter le chemin à destination de chez elle, au douar Al Harcha. De coutume, cette femme quadragénaire rentrait chez elle, à une heure tardive, 21 h, à bord d’un moyen de transport en commun. Mais cette fois-ci elle a choisi, comme elle le fait rarement, de rentrer à pieds en passant par une ruelle non loin d’un local abandonné qui était aménagé comme un bain maure. Les vagabonds, les drogués, les ivrognes et les malfrats le squattaient. Personne ne lui a jamais fait du mal. Mais, cette nuit-là, un jeune homme, qui était sous l’effet de la drogue, lui a coupé le chemin. Au départ, il l’a harcelée. Quand elle lui a demandé de la laisser tranquille, il a tenté de la violer. Toutefois, elle a manifesté une résistance farouche pour sauver sa peau. Malheureusement, le mis en cause a saisi une pierre et lui a asséné un coup à la tête avant de prendre la fuite. Gisant dans une mare de sang, la femme a fini par passer de vie à trépas. Et le mis en cause a été arrêté, le lendemain, jeudi 26 novembre 2020.

Verdict : Jugé coupable, le mis en cause a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *