Il kidnappe et séquestre la fillette de sa maîtresse

Il kidnappe et séquestre  la fillette de sa maîtresse

Nous sommes à Benguerir, à soixante-douze kilomètres de la ville ocre, Marrakech. De coutume, la fillette de trois ans, Nezha, joue juste à l’entrée de chez elle au quartier Ifriquia.

Elle ne s’éloigne jamais. Seulement, en ce début d’après-midi du mois de mai, elle ne répond pas à l’appel de sa maman.  La mère met un foulard, ouvre la porte et regarde à droite et à gauche près de chez elle. Sa fille n’est plus là. Comme une folle, elle se lance à sa recherche, errant dans les ruelles. Mais en vain.

Désespérée, elle porte plainte, mais sans accuser personne. Quarante-huit heures passent sans que la fillette ne donne signe de vie. Selon la loi, l’enquête doit commencer. Pour avoir plus d’informations leur permettant de mettre la main sur une piste fiable, les policiers doivent écouter la plaignante. Celle-ci ne semble pas avoir d’importantes informations à dévoiler. Seulement, lors de son interrogatoire, son téléphone sonne.

L’enquêteur lui demande  de répondre. Elle commence la conversation. L’enquêteur remarque qu’elle a l’air perturbée. Pour quelle raison ? «C’est mon amant qui l’a kidnappée», assène-t-elle. L’enquêteur lui demande plus d’explications.

Parce qu’il la trompait, cette mère de famille, divorcée, a décidé de rompre sa relation amoureuse avec son amant. Une décision qu’elle a mis, depuis deux semaines, en exécution. Ne supportant pas son rejet par sa maîtresse qu’il aime follement, l’amant lui a demandé de le pardonner. Sans succès. Elle ne voulait plus de lui. Pour l’obliger à lui céder, il a pensé à kidnapper sa fillette. Effectivement, il est passé à l’acte et a conduit la victime vers Sidi Bennour.
Lors de la conversation téléphonique, il a informé sa bien-aimée qu’ils sont à bord d’un autocar à destination de Marrakech.

Rapidement, les éléments de la gendarmerie royale soutenus par les policiers de la PJ se rendent sur la route reliant Benguerir à Bouchane et arrêtent le mis en cause qui était à bord de l’autocar en compagnie de la fillette, Nezha. Cet homme de 48 ans fait l’objet d’une note de recherche pour trafic de drogue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *