Accueil Faits-Divers Il subtilise un morceau de haschich à la victime qu’il tue
Faits-Divers

Il subtilise un morceau de haschich à la victime qu’il tue

Bien qu’il ait tenté de se disculper, devant la Cour, d’avoir poignardé mortellement son antagoniste auquel il a subtilisé un morceau de haschich, les témoins, notamment le veilleur de nuit, l’ont mis en cause et la Cour l’a jugé coupable.

Dès que le président de la Cour à la Chambre criminelle près la Cour d’Appel de Casablanca l’a appelé, à la barre, ce jeune homme, âgé de vingt-huit ans, n’a pas pu se tenir calme. Il s’est permis de tourner, à chaque fois, sa tête vers l’assistance, comme s’il cherchait quelqu’un, et de faire des signes avec ses mains. Mais, le président lui a rappelé qu’il devait se tenir tranquille et respecter la Cour avant de lui évoquer qu’il est accusé de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, trafic de drogue et vol simple. Repris de justice, puisqu’il a déjà purgé une peine d’emprisonnement de deux ans pour complicité au vol qualifié, il s’est disculpé tout en affirmant qu’il n’a jamais touché la victime, un jeune homme de dix-huit ans. Les témoins ont précisé à la Cour qu’effectivement la victime, également un repris de justice pour trafic de drogue, avait provoqué le mis en cause tout en révélant que ce dernier était bel et bien son meurtrier. C’était le moment où le mis en cause a perdu le contrôle de ses nerfs pour qualifier, tout en s’exprimant à haute voix, les témoins d’être ses ennemis qui avaient l’intention de le jeter derrière les barreaux. En revanche, le veilleur de nuit, qui semblait être le principal témoin, n’a pas hésité à prendre la parole pour attester que le mis en cause était une personne cruel qui ose agresser tout le monde pour un simple malentendu. Le veilleur de nuit a ajouté qu’il était, lui-même, victime du mis en cause et qu’il avait porté plainte contre lui avant de finir par la retirer. Il a expliqué à la Cour que le mis en cause est un trafiquant de drogue qui jouissait d’une mauvaise réputation au quartier contrairement à la victime. Il a affirmé que la nuit du crime, le mis en cause avait subtilisé une quantité de haschich à la victime qui s’est présenté devant lui pour protester contre lui. En effet, le mis en cause lui a répondu qu’il ne lui a rien subtilisé. Or, deux autres témoins qui sont passés à la barre ont confirmé que le mis en cause avait volé une quantité de haschich à la victime qui s’est révolté contre lui avant de partir et retourner avec un bâton à la main. Face-à-face, le mis en cause est arrivé à le lui arracher pour lui donner un coup de couteau au niveau de sa cuisse gauche. Evacué à l’hôpital, la victime est passée de vie à trépas. Le mis en cause a été arrêté et a avoué son crime aux enquêteurs contrairement à ses déclarations devant la Cour. Cette dernière a fini par le juger coupable et le condamner à dix ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

A Chichaoua, un trafiquant de drogue écope de 3 ans et demi et 2 autres mis sous les verrous

Âgé de vingt-cinq ans, un trafiquant de drogue a été condamné à...

Un cybercriminel Français extradé du Maroc vers les États-Unis

Le jeune français de vingt-et-un ans, Sébastien Raoul, arrêté le 31 mai...

Le meurtre d’un étudiant à Sidi Bouzid résolu 7 mois plus tard

Ce n’est que sept mois après la découverte du cadavre d’un étudiant...

Saisie de 7 kg de cocaïne et 180 mille dh à Casablanca et Harhoura

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca ont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie