Faits-Divers

Il tente de tuer son cousin qui a abusé de lui lors de son enfance

© D.R

Il était à son cinquième printemps lorsqu’il a été abusé sexuellement par son cousin, qui était encore adolescent. L’enfant est devenu vingtenaire. Mais seize ans plus tard et comme le passé revient toujours, il décide de se venger de son abuseur.

Âgé de plus de vingt-et-un ans, il n’a jamais oublié ce qui lui est arrivé, il y a seize ans, déclare-t-il à la Cour de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.
«J’ai essayé d’oublier, mais en vain, M. le président. A chaque fois que je le croise chez nous, les mauvais souvenirs reviennent», précise-t-il, au point qu’il n’arrive pas parfois à fermer l’œil de la nuit.
Il y a seize ans, ils étaient, lui, son cousin et leurs familles, chez sa grand-mère. Il jouait avec d’autres enfants lorsque son cousin âgé actuellement de trente-sept ans, l’a sollicité de l’accompagner pour acheter un yaourt.
«Je me souviens de toute l’histoire comme si elle venait de se produire», raconte-t-il à la Cour.
Mais au lieu de sortir, le cousin l’a emmené à la terrasse. Dans un coin, il lui a enlevé le pantalon et le maillot et abusé de lui sexuellement.
«Il m’a fait du mal ce jour. Je ressens encore aujourd’hui de la douleur», balbutie-t-il.
Il l’a menacé de le tuer s’il en parlait à quelqu’un. Pris de panique, il a abusé encore une fois de lui à deux reprises. Devenu adulte, l’image de son viol ne le quittait pas aussi bien de jour que de nuit. Il a décidé enfin de se venger en liquidant son abuseur.
«Il fallait que je ne le voie plus pour que je puisse enfin vivre et dormir paisiblement», déclare-t-il tout en précisant que, depuis, il s’est armé d’un couteau.
Ce jeune homme, calme et sans problème, employé de son état, a commencé à guetter sa proie, à savoir son cousin. Pour passer à l’acte, il a rendu visite à sa tante. Dès que son cousin y est entré, il s’est jeté sur lui pour lui asséner deux coups de couteau avant de prendre la fuite. Chez lui, il a été arrêté et son cousin a été sauvé après avoir été conduit vers le service des urgences à l’hôpital. Sa santé rétablie, son cousin a évidemment été convoqué par la Cour qui lui a demandé s’il a effectivement abusé du mis en cause alors qu’il était enfant, motif pour lequel il a essayé de le tuer. Mais le cousin a nié tout en bloc affirmant qu’il ignore pour quelle raison il a inventé toute cette histoire pour justifier son acte criminel.
Verdict : Jugé coupable pour tentative d’homicide, il a été condamné à huit ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Faits-Divers

En tentant de se défendre, il tue son antagoniste

Légitime défense ? Âgé de trente-et-un ans, ce jeune homme qui comparaît...

Faits-Divers

Deux et trois ans de prison ferme pour cinq pédophiles qui ont abusé d’un adolescent

Jugement clément ? Deux et trois ans de prison ferme. Tel a...

Faits-Divers

5 ans de réclusion criminelle pour un violeur

Le viol est un acte criminel que la victime n’oublie jamais. Cette...

Faits-Divers

Douane : Mise en échec d’une tentative de trafic de 116.605 comprimés psychotropes à Nador

Les éléments de la sûreté nationale et des douanes au centre de...