Il tue sa maîtresse par une arme à feu… il écope de 3 ans de prison ferme

Il tue sa maîtresse par une arme à feu…  il écope de 3 ans de prison ferme

Âgé de vingt-quatre ans, ce jeune homme impliqué dans une affaire de meurtre par une arme à feu comparaissait, ce mardi 6 avril, en état d’arrestation, devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger.

Son ami, un trentenaire, poursuivi pour non-dénonciation, se tenait à ses côtés. Le premier affirmait, devant la Cour, qu’il n’avait pas l’intention de tirer une balle de son fusil de chasse qu’il tenait dans sa main pour que sa maîtresse paie les pots cassés. Il voulait juste lui montrer comment l’utiliser. Quant au second, il a expliqué, toujours à la Cour,qu’il a été perturbé quand il a vu la balle toucher mortellement la jeune fille sans qu’il sache ce qu’il devait faire.
Le crime a eu lieu au quartier l’Océan, à Larache, la nuit du jeudi au vendredi, 5 au 6 novembre 2020. Locataire d’un appartement meublé, le jeune vingtenaire a décidé d’y passer une soirée bien arrosée en compagnie de sa maîtresse et son ami. Mais, il n’a jamais pensé que cette soirée allait finir dans le sang. Mais, tout s’est passé en un clin d’œil. Le jeune vingtenaire qui était, à l’instar de sa maîtresse et son ami, dans un état d’ivresse, a saisi son fusil de chasse qu’il n’a pas laissé dans sa voiture. Il s’approchait de sa maîtresse et voulait lui montrer comment l’utiliser. A un moment inattendu il a tiré une balle. Il est resté bouche bée lorsqu’il l’a vue pénétrer dans la tête de sa maîtresse. Perturbés devant cette scène présentant le cadavre de la jeune fille gisant dans une mare de sang, les deux amis ont pris la fuite. Mais, le lendemain, ils se sont présentés de leur plein gré devant la police.
Verdict : Qualifiant l’accusation de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner avec poursuite pour homicide involontaire contre le mis en cause principal tout en le faisant bénéficier des circonstances atténuantes puisqu’il rempli la condition des excuses absolutoires, le jeune vingtenaire a écopé de trois ans de prison ferme. Quant à son ami, il a été condamné à six mois de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *