Imouzzer Kandar : Il tue son épouse à coups de bâton

Imouzzer Kandar : Il tue son épouse à coups de bâton

Sentant que l’étau se resserrait autour de lui, surtout qu’il n’arrivait pas à prendre un moyen de transport en commun et quitter la ville, Il finit par  se rendre.

Un père de famille de vingt-six ans qui a tué sa femme en lui assénant plusieurs coups de bâton s’est présenté, dimanche dernier, vers le début de l’après-midi, devant les éléments de la gendarmerie royale à Imouzzer Kandar relevant de la province de Sefrou et ce après une fuite qui a duré plus de quarante-huit heures.

L’affaire remonte au vendredi dernier, vers le soir, quand le couple empruntait le chemin à destination de chez lui, au quartier El Mchacha, à Imouzzer Kandar. Comme à l’accoutumée -puisqu’il s’est avéré que le couple était souvent en discordance – un malentendu a éclaté entre le jeune père de famille et son épouse, âgée de vingt-cinq ans. Ne tenant pas ses nerfs, le mari a saisi un bâton qu’il avait trouvé sur son chemin pour la rouer de coups.

Ayant remarqué le sang qui coulait de sa tête, il a décidé de prendre la fuite au lieu d’alerter les éléments de la protection civile et sauver sa femme. Ce sont les badauds qui l’ont fait. Evacuée dans un état de santé très grave vers le service des urgences du CHU Hassan II à Fès, elle a rendu l’âme. Aussitôt, les éléments de la gendarmerie royale se sont dépêchés sur la scène du crime et ont entamé une enquête afin de tirer l’affaire au clair.

Au fil des heures, le mis en cause qui avait l’intention de quitter Imouzzer Kandar ainsi que la région de Sefrou afin de se cacher quelque part, a remarqué que l’étau se resserrait autour de lui surtout qu’il n’arrivait pas à prendre un moyen de transport en commun et quitter la ville. Il finit par se rendre, dimanche 31 mai, à la gendarmerie royale et avouer son crime. Maintenu en garde à vue, il sera traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Fès dès que son interrogatoire prendra fin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *