La mère arnaque pour loger son fils

La mère arnaque pour loger son fils

Selwa, une mère de famille, rêve d’avoir son propre appartement, un toit pour sa petite famille qui occupe deux pièces, à Casablanca, contre un prix de loyer mensuel.

Par un pur hasard, elle croise une jeune femme avec qui elle engage une conversation portant sur le problème du logement. Elle lui explique qu’elle rêve d’acheter un appartement du logement social, mais tout en bénéficiant des facilités de paiement.

La jeune femme lui répond qu’elle a une amie qui aide plusieurs familles à avoir leur propre logement social avec plusieurs facilités de paiement. Pleine de joie, elle lui demande de convenir  d’un rendez-vous avec elle. Les deux femmes échangent leurs numéros de téléphone portable, et restent en contact. Une quinzaine de jours plus tard, le téléphone de Selwa sonne.

À l’autre bout du fil, c’est la jeune femme qui lui annonce une bonne nouvelle : enfin la femme qui peut l’aider lui accorde un rendez-vous. La rencontre a eu lieu. Selwa apprend que cette jeune femme entretient des relations avec des responsables de la commune Ayir, dans la province de Safi, qui peuvent lui procurer un lot de terrain à El Oualidia.

A partir de ce moment, Selwa verse une somme d’argent d’un montant de 25 mille dirhams à la femme qui lui a promis d’intervenir pour elle. Malheureusement, la promesse n’a pas été tenue et une plainte a été déposée. Les éléments de la PJ du district de Hay Hassani, à Casablanca, prennent l’affaire en main.

Il s’est avéré qu’avant Selwa, deux autres personnes avaient déjà porté plainte contre la même femme pour escroquerie. Chacune avait versé une somme allant de 7 à 30 mille dirhams. Les enquêteurs se rendent chez la femme. Ils mettent la main sur 26 demandes adressées au président de la commune Ayir lui réclamant de bénéficier des lots de terrain situés à El Oualidia, ainsi que la saisie de plusieurs reçus portant les noms des victimes, un cachet et plusieurs chèques au nom de son fils. Pour se rassurer s’il y a vraiment un projet de construction dans la région précitée, la PJ dépêche des inspecteurs à El Oualidia. Le responsable du bureau d’ordre leur explique qu’il n’y a plus de projet d’habitation.

Bref, la femme est bel et bien une arnaqueuse qui déplume ses victimes. Celles-ci sont au moins une quinzaine dont quelques-unes lui ont versé plus de 90 mille dirhams. Soumise aux interrogatoires, la mise en cause a dévoilé l’identité de son complice, un jeune père de famille qui demeure dans la région de «Chbokate». Mais, il semble que le bonhomme a pris la poudre d’escampette. Reste la question du pourquoi d’une telle arnaque.

Pourquoi cette mère de famille a-t-elle eu recours à l’escroquerie ? La réponse est simple : pour amasser l’argent nécessaire lui permettant d’acheter, au nom de son fils, la moitié d’un domicile situé à Had Soualem contre une somme de 500 mille dirhams. 

Moralité de l’histoire, elle arnaque les autres en leur promettant des logements alors qu’elle-même en cherche pour son fils.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *