Faits-Divers

Larache : La perpétuité pour un père de famille qui a égorgé sa femme

© D.R

Mohamed soupçonnait sa femme de le tromper avec un homme de la région. Il n’avait pas la moindre preuve. Il s’appuyait uniquement sur des rumeurs et des racontars.

Poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens ainsi que consommation de drogue, Mohamed, âgé de quarante ans, qui a tué sa femme devant les regards de ses trois enfants, chez lui à la rue Mauritanie, à Larache, semble ne pas encore croire ce que ses mains ont perpétré très tôt le matin de ce jeudi 24 mai 2018 coïncidant avec le huitième jour du mois de Ramadan.

Plus de quatre mois plus tard, Mohamed se tient, ce mardi 2 octobre, au box des accusés à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger. Sans équivoque, il avoue son crime d’avoir égorgé mortellement sa femme qui lui a donné trois enfants. Mais, il exprime son regret tout en expliquant à la Cour qu’il ne se souvient pas de ce qu’il a commis arguant qu’il était sous l’effet de la drogue.

Ils étaient tous les deux sur le lit quand il l’a sollicitée de coucher ensemble, explique-t-il à la Cour tout en ajoutant qu’elle s’est abstenue arguant qu’il ne restait que quelques minutes pour le début du jeûne. Hors de lui, il a saisi le couteau et lui a donné un coup avant de l’égorger comme un mouton. Mais est-ce le vrai mobile de son acte criminel ? Non, répondent les témoins qui affirment que Mohamed qui est un trafiquant de drogue soupçonnait sa femme de le tromper avec un homme de la région. Il n’avait pas la moindre preuve. Il s’appuyait uniquement sur des rumeurs et des racontars. Rongé par le doute, il a décidé de la tuer bien qu’elle n’arrêtait pas de se disculper.

Verdict : Jugé coupable d’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, Mohamed a été condamné à la perpétuité.   

Articles similaires

Faits-Divers

Braquage d’une station d’essence à Ouled Taïma

Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté d’Ouled Taïma...

Faits-Divers

Une relation homosexuelle finit dans le sang

Sans aucun doute, ceux qui fréquentaient ce bain maure d’Aïn Taoujdate, ce...

Faits-Divers

A Fkih Ben Saleh, un coup de couteau met fin à la vie d’un marchand de chaussures

Un jeune homme de vingt-quatre ans, marchand d’épices, qui a tué un...

Faits-Divers

Pour faux et usage de faux, deux gendarmes maintenus en état d’arrestation

La chambre du conseil relevant de la Cour d’appel de Settat a...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux