970x250

Le meurtre de sa femme lui coûte 12 ans de prison

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort de sa femme sans l’intention de la donner, Mohamed, quadragénaire, se tient au box des accusés. En compagnie de leur grand-mère, ses trois enfants, devenus orphelins dans un moment de colère, assistent à l’examen de l’affaire.
Arriveront-ils à se remettre du meurtre de leur mère ? Difficile. Mais, la réalité s’impose. Ils n’ont d’autre choix que d’accepter leur sort. Ils se souviennent de leur mère qui n’était qu’à son trente-sixième printemps lorsqu’elle est morte. Et ils connaissent la raison qui a poussé leurs parents a changé de comportement au point de finir dans le sang. C’est à Taroudant que Mohamed est né. Adolescent, il a quitté son douar natal pour regagner la capitale économique. Il avait l’intention d’y gagner sa vie, se marier et fonder une famille. Il n’a chômé que quelques jours pour se retrouver serveur dans un café. Il louait une chambre dans une maison.
Au fil du temps, Mohamed n’avait plus l’intention de vivre seul. Il avait décidé de briser sa solitude par le mariage. Il est alors retourné à son village. Fatima, une proche de la famille, était la fille que sa mère lui avait choisie pour partager sa vie. Une fois la nuit de noces célébrée, Mohamed et sa femme se dirigent vers Casablanca. Sous le même toit, ils ont commencé à partager tant le bien que le mal. De fil en aiguille, son foyer s’est égayé de trois enfants. Les dépenses ont alors commencé à augmenter. Mohamed était contraint de chercher un autre emploi pour répondre aux besoins de sa famille. Malheureusement, personne n’a su quelle mouche a piqué ce père de famille. Pourquoi ? Mohamed qui n’avait jamais ingurgité une goutte d’alcool a commencé à fréquenter, avec quelques amis, les bars de la ville où il vidait ses poches.
Il ne versait plus un sou à sa famille. Une situation qui a obligé Fatima à devenir femme de ménage. Il ne prêtait plus la moindre intention à sa famille. Il ne retournait chez lui que tardivement en titubant sous l’effet de l’alcool. L’ultime fois, il était retourné chez lui un peu plus tôt, vers 18h. Pourquoi ? Il n’avait plus d’argent pour se soûler. Pour en avoir, il a obligé sa femme à lui remettre son salaire dérisoire. Elle a refusé. Mohamed l’a alors frappée. Fatima l’a injurié. Hors de lui, Mohamed a saisi la cocotte-minute et l’a frappée à la tête. Fatima s’est évanouie avant de décéder quelques minutes plus tard.
Un acte criminel qui lui a coûté 12 ans de réclusion criminelle. Mais quel sera le sort de ses trois enfants?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *