Marrakech: Des voleurs de voitures interpellés

Marrakech: Des voleurs de voitures interpellés

Chaque jour, une voiture disparaissait. Marrakech est devenue le théâtre d’un trafic organisé de véhicules volés. On ne parle pas d’une ou de deux disparitions, mais onze bagnoles ont été subtilisées. Par qui? Comment? A quelle fin? L’affaire prend de l’ampleur. Il faut réagir très vite. Surtout que les gens commencent à avoir peur pour leurs voitures.

On ne sait jamais, à n’importe quel moment, n’importe qui peut voler la caisse et laisser le propriétaire sans engin pour se déplacer et vaquer à ses occupations. Sans oublier que le bouche-à-oreille a tellement bien marché qu’il a fallu mettre un terme à ce petit vent de panique que la bande avait semé dans la ville.  La police se saisit du dossier et met ses fins limiers sur la piste de la bande de criminels. Car un vol de ce genre ne peut être que le fait d’un gang bien structuré.

La police découvre alors que les voleurs prenaient tout ce qui se présentait à eux. Toutes les marques sont ciblées sans distinction aucune, grosses berlines ou petites citadines. La bande opérait aussi partout, là où les occasions de vol se présentaient. Il faut dire que le gang naviguait à vue.

Au fil des investigations, les policiers du 3ème arrondissement de police  à Marrakech sont arrivés à localiser un dépôt, situé au quartier industriel Sidi Ghanem, non loin des commerces des ferrailleurs. L’endroit a été aménagé pour maquiller les voitures volées, changer leurs numéros de châssis et leurs plaques minéralogiques.

Un jeune homme a été arrêté et plusieurs fausses plaques minéralogiques, plusieurs faux documents dont des fausses cartes grises et onze voitures ont été saisis. L’enquête policière s’est soldée par l’arrestation de deux autres individus impliqués dans l’affaire dont le chef de la bande. Les trois suspects qui sont âgés de vingt-cinq à quarante-deux ans, ont été traduits, vendredi dernier, devant le parquet général près la Cour d’appel de Marrakech. C’est la fin d’un trafic juteux pour une bande qui a vite tourné court.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *