970x250

Marrakech : Privés de leur part d’héritage, ils tuent leur frère

Marrakech : Privés de leur part d’héritage, ils tuent leur frère

Nous sommes le lundi 20 juin 2022. Vers 15 h, au Derb Al Hammam situé au quartier Bab Aylen, en ancienne médina, à Marrakech. Tous les habitants sortent de chez eux pour voir les deux criminels qui ont tué, il y a un mois, leur frère et l’ont enterré à la cuisine.

Les éléments de la police relevant de la sûreté préfectorale de la cité ocre et du 3ème arrondissement de police de Bab Aghmat encerclent le quartier après avoir dressé le cordon sécuritaire pour empêcher les badauds de s’approcher de la scène du crime, à savoir le domicile qu’occupait la victime. Une trentaine de minutes plus tard, les policiers font descendre les deux meurtriers, Abdessamad et Hicham, du fourgon. Entourés des limiers, ils les conduisent vers le domicile pour effectuer la reconstitution de leur crime.
Le litige entre les deux mis en cause et leur frère remonte à quelques années, depuis le décès de leur père et porte sur l’héritage. En effet, la victime, âgée de quarante-six ans, était un résident marocain en Italie qui envoyait de l’argent à son père. Ce dernier est arrivé à acheter le domicile familial de Derb Al Hammam ainsi que deux locaux à usage commercial. Les a-t-il achetés avec l’argent que lui envoyait son fils qui résidait en Italie ? Ce fils qui a regagné la mère patrie, il y a presque neuf ans, répondait par l’affirmative. Mais, ce qui est aberrant est que tous les biens étaient au nom du père.

C’est la raison pour laquelle, lorsque la victime est rentrée définitivement au pays et à sa ville natale, il n’a trouvé rien en son propre nom. Il a fini par chasser ses frères du domicile pour l’occuper tout seul. Depuis, ceux-ci ne cessaient de réclamer leur part de l’héritage. Mais en vain. Il leur répondait qu’il était le seul propriétaire. La rancune a fini par s’installer dans les cœurs des frères qui l’ont rejoint, la dernière fois, il y a un mois. Ils ont réitéré leur demande. Mais, comme à l’accoutumée, il a refusé de discuter avec eux. Excédé, l’un des deux frères lui a donné des coups de couteau avant de partir. Le lendemain, il y est retourné pour voir ce qu’il est advenu de la victime. Malheureusement, il l’a trouvée corps sans vie. Il a téléphoné à son frère pour le rejoindre et tous les deux ont creusé une fosse dans la cuisine pour enterrer le cadavre. Il fallait attendre que la sœur qui réside aux Etats-Unis vienne le chercher.

A sa grande surprise il ne le trouve pas. Mais elle ne tarde pas à remarquer des traces de sang, elle alerte sur-le-champ la police, samedi 18 juin. Les investigations ont vite conduit à la découverte de la tombe. Les deux frères ont été arrêtés. Tous deux devaient être traduits, mardi 21 juin, devant le parquet général près la Cour d’appel de Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.