Nador : 10 ans de réclusion criminelle pour avoir violé sa mère !

Nador : 10 ans de réclusion criminelle pour avoir violé sa mère !

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Nador.

Au box des accusés, se tient, ce jour de la dernière semaine du mois de septembre, un jeune homme de vingt-et-un ans, poursuivi, en état d’arrestation, pour viol de sa mère, violence contre ascendant et consommation de la drogue. Ne se disculpant pas devant les trois magistrats de la Cour, ce jeune drogué justifie son acte criminel par sa consommation de la cocaïne. En effet, l’affaire remonte au mois de mars de l’année en cours, lorsque ce jeune homme qui était sous l’effet de la drogue est rentré chez lui et a tenté de violer sa mère. Sans vergogne, il s’est jeté sur elle tout en essayant de la dévêtir. Toutefois, elle a manifesté une résistance farouche et l’a empêché de faire. Nullement découragé, il s’est rendu à la cuisine pour saisir un couteau et retourner chez elle pour l’obliger à lui céder. Certes, elle l’a supplié lui rappelant qu’elle est sa mère, mais il ne voulait rien entendre. Bref, elle n’avait d’autre choix que de le laisser faire. Par la suite il a pris la fuite. La mère a évidemment porté plainte pour qu’une enquête soit diligentée.

Il n’a été arrêté que quelques jours plus tard. Avouant son crime il a été traduit devant la justice. Le représentant du ministère public a exprimé, devant la Cour, l’amertume qu’il a éprouvée après avoir appris ce qui est arrivé à cette mère tout en rappelant le hadith du prophète qui stipule que «le paradis est sous les pieds de la mère ». A ce propos, il a terminé son réquisitoire en requérant la peine maximale contre le mis en cause. Quant à l’avocat de la défense, il a réclamé de le faire bénéficier des circonstances atténuantes du fait que le mis en cause a regretté son acte tout en expliquant à la Cour qu’il n’était pas pleinement conscient de son acte. Verdict : Jugé coupable, le mis en cause a été condamné à dix ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *