Pour entrave à la mise en application des mesures de lutte contre le coronavirus

Pour entrave à la mise en application des mesures de lutte contre le coronavirus

La police judiciaire de Tanger a arrêté, mardi, deux gérants de locaux publics, âgés de 28 et 39 ans, s’étant opposés à la mise en œuvre des travaux, ordonnée et annoncée par les autorités publiques, et pour avoir entravé la mise en application des mesures générales prises pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les services de l’autorités locale et les patrouilles de la Sûreté nationale ont interpellé les mis en cause en flagrant délit d’ouvrir les cafés qu’ils gèrent, de recevoir des clients et de leur servir le narguilé (chicha), malgré la décision de fermeture ordonnée par l’autorité publique et annoncée dans le cadre des mesures préventives prises pour faire face à la propagation de la pandémie Covid-19.

Les perquisitions menées par les services de la Sûreté nationale dans le cadre de cette affaire se sont soldées par la saisie de 40 narguilés et 20 paquets de charbon à chicha, précise la même source. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *