Safi : 2 ans de prison ferme pour un imam violeur

Safi : 2 ans de prison ferme pour un imam violeur

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Safi.

Un jeune homme, imam de son état dans la mosquée du douar Jnabat relevant de la commune rurale Had Al Bakhti, dans la préfecture de Safi, se tient, ce jeudi 12 décembre, au box des accusés. Depuis le mois de juillet dernier, il est incarcéré pour viol.

Sa victime est une jeune fille, la trentaine, souffrant de troubles psychiques. Après avoir décroché son Bac il y a plus d’une dizaine d’années, son état psychique s’est détérioré au point qu’elle ne pouvait se passer du calmant que lui a prescrit son médecin. Aussi bien ses voisins au douar que l’imam en cause étaient au courant de cela. C’était devenu un fait anodin de voir cette pauvre fille traîner ses pas à travers les quatre coins du douar, mais sans faire du mal à personne. Mais, cette nuit du mois de juillet, elle a choisi d’aller frapper à la porte du domicile de l’imam de la mosquée.

Ce dernier l’a bien sûr reconnue mais il était surpris par cette visite nocturne. Toutefois au lieu de la conduire chez ses parents ou du moins les alerter, il a décidé de profiter de l’aubaine. Il l’a fait entrer et abusé d’elle. Elle ne rentre chez elle qu’à une heure tardive et dans un état lamentable. Sa mère la presse de questions. Elle finit par raconter tout ce qui s’est passé entre elle et l’imam de la mosquée. Une plainte a été portée auprès de la gendarmerie royale et l’imam a été arrêté. Seulement, il a nié avoir abusé d’elle. Même devant le procureur du Roi et devant les trois magistrats de la chambre criminelle, il s’est disculpé catégoriquement. Toutefois, la jeune fille a tout raconté au président de la Cour tout en accusant l’imam de l’avoir violée.

Verdict : Jugé coupable pour viol, l’imam a été condamné à deux ans de prison ferme. Un jugement jugé clément par la famille de la jeune fille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *